Et pour quelques gigahertz de plus

Un vaisseau proche du cimetière des astronefs…
Un équipage incomplet et hétéroclite…
Un système inexploré à la veille d’une guerre interplanétaire…
Pour Jean-Frédéric Serrano, commandant du Viking, la meilleure solution serait de quitter le secteur avant le début des embrouilles ! Sauf, bien sûr, si les autochtones impliquent de force les Terriens dans leur conflit.
Pris entre deux feux, privés du soutien de la planète-mère, les soldats du Viking joueront à la roulette russe… à leur façon !

Dans l’espace, personne ne vous entendra bluffer.

Et pour quelques gigahertz de plus est mon premier roman, paru aux tout derniers jours de l'année 2011 aux éditions Ad Astra.
Le projet est né au cours du NaNoWriMo 2006. Il s'agit d'une aventure dans l'espace avec une bonne dose d'humour, de la pure littérature de divertissement ayant pour but avoué de faire passer un bon moment au lecteur, sans remettre en question la vie, l'univers et tout le reste.

Pour en savoir plus... voir la rubrique "Et pour quelques gigahertz de plus" du blog.
Et aussi... ma page auteur Facebook.

Et pour quelques gigahertz de plus a fait partie de la sélection initiale du Prix Futuriales Révélation 2012 et du Prix Bob Morane 2013, sans atteindre la finale.
Il a été finaliste pour le Prix Julia Verlanger 2012, remporté par La route de Haut-Safran de Jasper Fforde qui le valait bien.

Qu'en pense le monde ? Des liens et des extraits :

19 janvier 2012 :
Ouverture de la fiche de lecture dans la Mare aux Nénuphars, le forum de CoCyclics.
L'avis du critique :
Une lecture super plaisante, un roman qui se "lit tout seul", des personnages bien fichus, un ton léger sans être potache, le tout pour des aventures pas couillonnes du tout.

26 janvier 2012 :
Une première critique positive sur le site du bouquiniste angevin Phénomène J.
Un bon space-opera des familles par un auteur qui en a peu lu est toujours une bonne surprise quand il respecte à ce point les lois du genre avec cependant un traitement original.

26 janvier aussi :
Lelf inaugure avec un très beau 8/10 la fiche de lecture Livraddict du roman.
Une lecture ultra fun, une aventure rythmée et décalée, des personnages délirants... Bref, un roman réussi !

7 février 2012 :
Il fallait bien que la première critique négative tombe un jour... C'est chose faite avec le dernier épisode de la Bibliothèque Orbitale. Je note le défi : faire mieux dans le prochain roman.


9 février 2012 :
Chez Temps de Livres, on a aimé le roman et on le fait savoir.

Sans être le livre de l'année, Et pour quelques gigahertz de plus se lit très bien. Distrayant, il apporte de la fraîcheur dans ce genre qu'est le space-op.

9 février toujours :
Lelf signe une fort enthousiaste chronique sur Imaginelf insistant surtout sur l'humour, mais pas que.

Et pour quelques gigahertz de plus est une lecture des plus sympathique, rapide, le genre de récit de SF d’aventure qui met de bonne humeur.

9 février encore :
Sur Fantastinet, le chroniqueur Allan accorde au roman l'excellente note de 9/10.
Ophélie Bruneau signe ici un Space Opera de qualité qui nous permet tout autant de voyager dans des contrées lointaines (cela reste quand même le principe du Space Opéra) tout en matinant son récit d’un humour permanent rendant la lecture de ce roman plus qu’agréable.

13 février 2012 :
Mon vieil ami Fifo entre dans la danse avec sa chronique à lui, forcément biaisée, il l'admet, par la complicité qui nous lie depuis des lustres et... faites taire ce violoniste !
Parce que le Gigahertz, c'est drôle, ça se lit en quelques heures, et on en ressort en ayant bien ricané. Mine de rien, ce n'est pas si fréquent.

15 février 2012 :
C'est au tour de Neil de livrer son avis sur le roman. Alors, pareil que Fifo, c'est un ami, mais ça fait quand même sacrément plaisir !
J’espère qu’Oph me pardonnera si je reconnais que c’est pas les Cantos d’Hypérion, ça ne réinvente pas le genre, mais c’est quand même du space opera de qualité, avec une ambiance Star Trek bon enfant, des personnages bien campés, une intrigue bien troussée et, surtout, une âme.

25 février 2012 :
Kira nous livre un retour lui aussi très enthousiaste, sur le blog de Castelplatypus. Elle n'aime pas trop la SF en général, et pourtant, ce roman à l'ambiance légère l'a conquise !
Ophélie Bruneau nous livre une aventure spatiale au bon goût de western, avec des personnages hauts en couleurs, de l'action, du bluff, dans laquelle on ne s'ennuie pas une seconde.

28 février 2012 :
À l'Autre Monde, une radio qu'on aimerait bien chez ZoC si j'en parlais à mes co-triumvirs, on a bien aimé Et pour quelques gigahertz de plus. Pas sans réserve, mais si le roman était parfait, ça se saurait.
Cela étant, le récit est bien amené. Surtout sur les scènes de combats dans l’espace. Et les relations entre les protagonistes sont bien exploitées et particulièrement crédibles.

1er mars 2012 :
Dans la Bibliothèque Impossible, un nouvel avis positif cerne remarquablement bien mon profil d'auteur foutraque.
Agréable à lire, sympathique et intelligent, voici donc un roman dont la lecture est plus que recommandée !

1er mars aussi :
Vinze, amateur de science-fiction, a lui aussi apprécié sa lecture, et il le dit ! C'est pour lui l'occasion de dire du mal de Balzac... D'un autre côté, je ne suis pas payée à la ligne, donc je n'ai pas besoin de feuilletonner à outrance.
l'intrigue sans être d'une fulgurante originalité est très bien menée et les personnages sont très bien campés avec un beau travail sur les dialogues et la répartie.

4 mars 2012 :
Pour OutreMonde, Alvin compare le roman à un "bon Fleuve Noir". Il précise que c'est laudatif et, de toute façon, je le prends bien.
Je ne sais pas si « Pour quelques gigahertz de plus… » est un space-opéra déjanté, mais je l’ai pour ma part trouvé enlevé, drôle parfois – l’auteur s’y livre à un humour un peu pince sans rire qui doit bien correspondre à sa personnalité – et jamais ennuyant.

5 mars 2012 :
Un nouvel avis vient d'être publié, est pas n'importe lequel, puisque c'est monsieur Jean-Luc Rivera qui range Et pour quelques gigahertz de plus au nombre de ses coups de cœur du mois !
Voilà donc un fort sympathique premier roman qui ne plaira pas aux théoriciens de la SF vecteur de critique sociale (quoi que...) ou aux lecteurs de SF philosophique mais qui devrait séduire tous les autres, ceux qui lisent pour le plaisir, pour s’évader du quotidien un moment.

5 mars aussi :
Un premier avis dans la presse écrite, en l'occurrence dans le Trégor, un hebdomadaire breton. Positif quoique pas totalement convaincu.


6 mars 2012 :
L'avis de monsieur Jean-Pierre Andrevon dans l'Écran Fantastique.


21 mars 2012 :
Xian Moriarty n'est pas vraiment convaincue. Elle trouve quand même que le roman se lit bien.
Au final, un livre sympa à lire, mais sans grande saveur. Mais qui, pour un premier roman, se défend plutôt bien. Il aurait cependant nécessité un peu plus d’approfondissement.


19 avril 2012 :
Chez la Marmotte rongeuse de livres, Mister Marmotte reconnaît des faiblesses à ce qui reste un premier roman, mais il accorde un 8/10 à sa lecture.
C’est comme un bon blockbuster américain… ça n’est pas vraiment intellectuel, mais pour se détendre et s’amuser, c’est parfait.

4 mai 2012 :
Chez ActuSF, la chroniqueuse s'avoue mi-figue mi-raisin et déçue du voyage. Une lectrice de plus qui reste à séduire, mais qui ne dit pas non plus trop de mal de l’œuvre.
Et pour quelques gigahertz de plus... n’a rien de transcendant et c’est dommage, car il est rare d’avoir une auteure française écrivant du space opera. Sa plume fantaisiste laisse toutefois présager un bel avenir...

18 mai 2012 :
C'est au tour du Papillon dans la Lune, la charmante Laurinda, de livrer sa chronique d'un roman qu'elle a dévoré.
je vous préciserai que j'ai lu ce roman en deux jours avec beaucoup de plaisir, que ç'aurait pu aller plus vite si j'avais été moins fatiguée, et que j'ai hâte de lire le prochain bouquin d'Oph' !

21 mai 2012 :
Le blog de la librairie Critic livre une note de 7/10 et un commentaire tout à fait flatteur. Mince alors, ils ont tout compris à mes intentions !
Ophélie Bruneau utilise cette humour humain pour expliquer la situation entre les deux peuples qui se cherchent des poux. Une situation qui nous renvoie à nos propres spectres.

4 juin 2012 :
Le Dévoreur de Livres accorde lui aussi un 7/10 assorti d'une chronique très sympathique.
[...] je dirais qu’il s’agit d’un bon premier roman, très agréable à la lecture que je conseillerais à la lecture pour les débutants en science-fiction [...]

13 août 2012 :
Oriane de la Pile à Lire annonce un gros coup de cœur. Voilà qui fait plaisir !
En conclusion, j'ai eu un gros mais alors très gros coup de cœur pour cette lecture, j'y ai trouvé tout ce que j'aime, de l'humour, des personnages attachants, une vraie intrigue. Je le recommande vraiment beaucoup beaucoup !

15 août 2012 :
La semaine est décidément bonne puisque voici une nouvelle critique favorable chez Blog-o-Livres.
Un roman qui m'a fait passer un moment de lecture des plus sympathiques et j'espère revoir un jour dans d'autres aventures l'équipage du Viking.

7 octobre 2012 :
Roanne a aimé et elle vous explique pourquoi :
Ce roman se lit tout seul, sourire aux lèvres, il est drôle sans tomber dans le potache.

17 octobre 2012 :
Je connais Shanilara des Cœurs depuis des années, mais elle dit elle-même qu'elle s'est beaucoup amusée, indépendamment de notre amitié.

Le genre flirte en permanence avec la parodie sans y tomber tout à fait, et les personnages sont hauts en couleurs et vibrants de vie.

26 novembre 2012 :
C'est au tour du collectif SF des bibliothèques de la Ville de Paris d'inscrire Et pour quelques gigahertz de plus... au nombre de ses coups de cœur 2012 !
[...] une lecture de pur divertissement bien menée et bien écrite. Rafraîchissant et enthousiasmant.

16 janvier 2013 :
L'homme connu par Nanarland sous le nom de "Troglodyte" et par Facebook sous le nom de "Fabrice Herbert" me laisse une superbe critique sur mon mur perso. En un mot comme en cent, il a adoré !
Une toujours surprenante inventivité enrobée d'un style de narration classique, voilà sa recette !

4 juin 2013 :
L'avis (globalement négatif) du magazine Bifrost est désormais en ligne sur la NooSFere.
On l'aura compris, Et pour quelques gigahertz de plus..., sans être déshonorant, reste malgré tout une tentative bancale sur de nombreux points.

20 août 2013 :
Aeyrine dit du bien du roman dans un bilan de lecture sur son blog.
L'histoire, les personnages et l'humour m'ont beaucoup plu, c'est de la SF comme j'aime et que je n'avais plus lu depuis un bail.

10 avril 2014 :
Lorkhan a rédigé un retour de lecture qui, sans chercher à minimiser les menus défauts du roman, admet qu'il est quand même bien fun.
un space-op’ sans prétention, rempli de clins d’oeil et autres références qui parleront aux geeks en tous genres, certes pas sans défauts mais qui fait bien son boulot.

6 août 2015 :
Snow s'est bien amusée à la lecture et sert une chronique très positive.
En bref, un livre à lire pour s’amuser et voyager trèèèès loin.


Ils n'ont pas mis de critique en ligne mais ils recommandent Et pour quelques gigahertz de plus :
  • Skaarj
  • Hélène sur Facebook
  • Stéphane Sabourin
  • Laurent Whale
  • Taly Lefèvre de la librairie l'Antre-Monde
  • Anne Larue
  • ma maman :-)