jeudi 17 avril 2014

Montagnes russes

J'ai travaillé La dernière fée de Bourbon, mon dernier roman en date, en fonction des retours du lecteur-test, et il y a un directeur de collection qui l'attend.
Mais je peine à entrer dans la novella que je suis censée écrire à la suite, qui n'a toujours pas de nom et dont l'intrigue reste embryonnaire.
Mais je devrais pouvoir annoncer très prochainement la sortie de ma prochaine nouvelle en fanzine.
En parlant de nouvelle, j'en avais une qui devait paraître dans une anthologie chez Argemmios, sauf que, c'est ballot, Argemmios ferme...
Heureusement, l'anthologie devrait paraître quand même, chez un autre éditeur.


Pendant ce temps, Elvis, un des chats que j'ai en accueil, multiplie les saletés, du genre caca à moins d'un mètre de la litière, et ma santé mentale en pâtit...
Mais c'est bientôt terminé puisque je me sépare de lui samedi, en vue de son adoption.
Sauf qu'en fin de compte, son adorable sœur Scarlett, à laquelle j'ai eu la faiblesse de beaucoup m'attacher, part avec lui et que ça me brise le cœur.
Ce n'est pas si grave : il me restera leur maman, Bunny.
Enfin... façon de parler. Bunny est une sauvageonne, toujours intouchable, alors qu'elle est à la maison depuis un mois.
Mais bon, la vie est belle, on a réservé un gîte pour les vacances d'été, c'est magnifique.
Ça m'aidera peut-être à oublier que je me suis encore fait flasher pour excès de vitesse.

Et ainsi de suite.
Tu les sens, les montagnes russes émotionnelles ?

dimanche 13 avril 2014

Crobard de partie : Krimli en action

Parce que notre demi-elfe a carrément la classe quand il encoche des flèches de travers.


vendredi 11 avril 2014

Le fanart du jour : Mystérieuse Magicienne Masquée

Et voilà, encore un fanart dont je ne peux rien dévoiler, parce qu'il représente à lui tout seul un magnifique spoiler...
L'identité de la dame, de même que l’œuvre dont elle est issue, devront donc rester secrètes.


Enfin, tant pis. C'est la vie.
J'ai bien aimé la dessiner, en tout cas.

lundi 7 avril 2014

Un instant de faiblesse

J'ai adoré mon week-end spécial Zone Franche. A-do-ré. Vraiment.
Déjà, c'est une occasion à peu près unique de revoir des gens qu'on n'a pas d'autre occasion de rencontrer (typiquement, Éric Nieudan, qui habite à Dublin et qu'il ne faut donc pas rater). Ensuite, il y a une belle ambiance, assez familiale, une sorte de kermesse des petits éditeurs de l'imaginaire, et on se marre bien. Et enfin, cette année, j'avais en plus la grande joie d'être en concert avec les Deep Ones.
Bref, du bonheur en barre ! Mais aussi l'habituel revers de la médaille : beaucoup de fatigue.

Et puis il n'y a pas que de bonnes nouvelles.
Ce week-end, nous avons officiellement appris la fermeture des éditions Argemmios, ce qui signifie que l'anthologie Noëls d'hier et de demain aura été leur dernier ouvrage. Pour moi, c'est un honneur d'avoir fait partie de l'aventure avant la fin. Respect et grosses bises à Nathalie Dau, lâchée par sa santé, qui a pris une décision difficile, alors que les finances de sa petite entreprise n'étaient pas si mauvaises.

D'autre part, j'ai reçu deux mails de refus pour des romans, à quelques jours à peine d'intervalle. Tout est normal, me direz-vous : c'est comme ça que ça marche et je devrais être habituée.
Oui, je le suis. Il n'empêche que deux fois de suite, ça attaque bien la confiance en soi.

Voilà pourquoi, aujourd'hui, j'ai comme qui dirait un petit coup de mou.