vendredi 13 avril 2007

Histoires de tifs

Drame en vue: je suis allée chez le coiffeur.

7 commentaires:

  1. charlie le nain16 avril 2007 à 00:49

    Je découvre ton blog à l'instant et je tiens à te dire que chaque épisode est un petit bijou. Bravo!

    RépondreSupprimer
  2. Ça fait plaisir d'avoir des commentaires comme ça.
    (ça fait plaisir d'avoir des commentaires tout court, d'ailleurs, surtout quand c'est rare)

    N'hésite pas à promouvoir la bêêête si elle te plaît!

    RépondreSupprimer
  3. je connais se probleme , sa commence toujours comme ca :
    Clement va chez le coiffeur ta les cheveux trop long!!!
    _mais maman tu sais tres bien que j'aime mes cheveux et que le coiffeur coup super court
    _je m'en moque la sa fais trop moche va me faire couper sa
    et quand je revient je suis super deçut et ma mere super contente

    RépondreSupprimer
  4. Ah enfin quelqu'un qui comprend mon calvaire quand je vais chez le coiffeur!
    Et pareil, personne n'avait rien noté sauf une copine que ça a vraiment perturbé.

    Enfin, maintenant, je fais ça plus régulièrement à la maison, comme ça plu de ratiboisage.

    RépondreSupprimer
  5. J'aimerais bien aussi éviter d'avoir à me mettre entre les mains des professionnels, mais j'imagine qu'il est difficile de couper soi-même des cheveux longs...?
    Quant à compter sur l'homme de ma vie, je veux bien, mais c'est lui qui n'osera pas prendre ce risque.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, je sais, déterrer un vieux machin comme ça, c'est pas sympa ... En fait, il est relativement aisé de se couper les cheveux soit même (enfin, dixit madame hein ...) à condition de ne pas vouloir enlever 20 cm d'un coup. Par contre, elle fait ça au rasoir, pour n'enlever que les pointes, voire raccourcir de 2 ou 3 cm maxi. Aux dernières nouvelles (ce matin quoi :)), la chevelure avait l'air de ne pas plus mal s'en porter et continuait à arriver au creux poplité.

    RépondreSupprimer
  7. En fait, depuis, je me suis mise aux "deux coups de ciseau rapides faits par le conjoint".
    Dans l'absolu, j'arrive à couper moi-même, j'ai testé, mais je suis incapable de savoir si c'est droit. D'où le recours à un intervenant extérieur.

    RépondreSupprimer