vendredi 1 juin 2007

Non-note

Pour paraphraser une chanson débile que j'ai revue sous forme de dialogue dans un blog dont je salue l'auteur au passage (dans l'hypothèse infiniment peu probable où il passerait en ces lieux):
J'ai pas le temps
La vraie vie
Me tient ailleurs...

Donc voilà. Je viens de passer ma soirée à découper des boîtes en carton, chercher des conteneurs ad hoc pour de la farine 1er prix, faire un gâteau et composer une salade.

Fuck la fête de l'école, tiens.

Et aussi, bonne nuit!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire