mardi 7 août 2007

Un peu de chara-design...

C'est tout moi, ça.
J'ai beau être consciente de mon niveau en dessin et n'avoir aucune prétention artistique, je ne peux pas m'empêcher de faire parfois des recherches graphiques pour les personnages des nouvelles que j'écris (et que je garde souvent sur mon disque dur sans les faire lire).

Après quelques tentatives foirées, voici donc Norgast, homme-bouquetin méchu de son état.



La démesure des membres inférieurs est voulue. Elle permet d'une part de donner à Norgast une stature qui en impose (quelque chose dans les 2m05 sans les cornes), et d'autre part de contrebalancer cette impression de grandeur par une démarche de Bambi sous acide. Avec un centre de gravité aussi haut, le fait même qu'il tienne debout est un défi aux lois de la physique. Enfin, si les gars qui se baladent tous les ans sur des échasses à ressorts aux Médiévales de Provins peuvent le faire, normalement, lui aussi, y'a pas de raison.
Dans un premier temps, je le voyais totalement à poil, ce qu'il ne faut pas voir étant dissimulé dans le pelage, mais la parure est la marque de la civilisation. Et puis un bout de tissu, c'est bien pratique en cas de mokkori intempestif.

Et comme on ne pouvait décemment pas laisser ce garçon se balader sans surveillance, il fallait bien lui adjoindre Samira, qui s'est fixé pour mission de l'empêcher d'ajouter des lignes à son casier judiciaire.



Si vous êtes d'humeur joueuse, les deux (dans leur version "grande", dispo en cliquant sur les vignettes) sont à peu près à la même échelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire