mardi 29 janvier 2008

Les affres de la relecture

Ayant reçu une critique constructive d'une ébauche de roman, je me suis mise à la relecture, pour la blipienne fois puisque la version que j'avais envoyée était déjà estampillée de la mention "V5" (et que je ne change pas de numéro de version à chaque relecture).



Pour une raison que j'ignore, plein de maladresses, voire de monstruosités stylistiques, m'ont sauté aux yeux alors qu'elles m'avaient échappé jusqu'à présent. Du coup, je modifie en fonction de l'avis de mon lecteur, mais aussi en fonction de tout ce que je peux trouver moi-même.
Avec un peu de chance, j'aurai une version dont je suis satisfaite à l'horizon 2018...

4 commentaires:

  1. Ce qui me fait penser que j'ai moi aussi lu la chose et des remarques a faire. mais du coup j'attendrai peut être la V6...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai déterré il y a quelques temps des textes que j'avais écrit il y 2/3 ans... même effet ^^

    C'est comme en musique, tu l'as dit dans ta note sur tes choeurs pour Mondegreen ; on est jamais satisfait! ;)

    RépondreSupprimer
  3. j'ose meme pas imaginer les effet que ca va me faire quand je vais relire les nouvelles que j'ai ecrit entre 15 et 20 ans, que je compte bien deterrer (a force de te voir parler d'ecriture, ca m'a redonne envie d'essayer)!
    en tout cas felicitation pour ce blog, tres plaisant a suivre (depuis seulement quelques semaines maintenant).

    RépondreSupprimer
  4. Ca m'arrive souvent aussi ^^ C'est une des raisons pour lesquelles dans l'écriture, il est toujours conseillé de se relire plusieurs semaines, plusieurs mois voire plusieurs années plus tard (si on a le temps) pour gommer les insanités qu'on a pu lancer dans un tout autre état d'esprit ^^

    RépondreSupprimer