lundi 5 mai 2008

Escapade varoise, part 1

Parfois, le bonheur, c'est simple comme quatre heures de train et la mer qui reflète un beau ciel bleu. Parfois on se dit que pour peu qu'on dispose également d'un barbecue bien garni, il n'en faudrait pas davantage.
Pour autant, on ne peut pas dire qu'il n'y ait rien à raconter de ce week-end qui vient de s'achever. Et c'est tant mieux, finalement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire