vendredi 9 mai 2008

Jeu musical, les indices

Comme promis, voici des indices concernant les chansons qui n'ont pas encore été identifiées.
Je les mets dans un message à part pour que les courageux puissent choisir de les regarder ou pas.

3- Un chanteur et guitariste haut-marnais inspiré par Keziah Jones et maniant l'humour noir comme personne.
Rester serait mourir un peu
Rester serait comme une sorte de désaveu
Mais partir, c'est recouvrer ses sens
C'est comme une seconde naissance

6- Chanson éponyme de l'album dont elle est tirée, que j'adore pour son évocation fugace d'un trimaran dont le poster squatte les murs de mon bureau.
Oh dis-moi, comment fais-tu pour me voir
Moi qui suis bien transparent ?

10- Le jeu du hasard est tombé sur la seule chanson de l'album avec des couplets en roumain (enfin je crois que c'est du roumain).
Oh tojo fero sora noi
Etera nestra lora coi
Oh sarta oh ro sa cara
Era sa ju coi

11- Un groupe de métal symphonique suédois, avec une paire de copains invités sur ce titre.
Radioactive decay
A separation of fractal cycles
Decelerating array
Nothing stands in my way

13- "Fond d'album" du dernier opus en date d'un groupe ivryen dont le nom évoque l'Angleterre.
A vendre, modèle unique, année 96
Prestige, moteur common rail
320 000 kilomètres

14- Ce titre-ci est en anglais, mais ils chantent également en féringien et en danois.
Tell me not that there is a higher
Truth to life than my own
And forces of unseen kind
Beyond our imagination

15- Extrait d'un album à thème d'un groupe français (comme le prouve l'usage impropre du verbe "offer" qui est un superbe gallicisme).
In one evening that man turned me into a real devil
Violent gestures, blood, screams, tears
And at the same time he offered me the most beautiful of things

20- Ouvre le troisième album d'un trio australien.
Erupt again ignore the pill
And I won't let it show
Sacrifice the tortures
Orchestral tear cash-flow

21- Une auteure (Dlul que je hais ce mot)-compositrice américaine qui joue de la guitare, du violon et du piano.
She'll suck the living down to size 3
She'll suck the living and she'll kill me
Necks are crooked and it's time to sing
Her beak's wide open at the sound of wings

Je vous invite à répondre sous le billet précédent. Néanmoins, je ne ferme pas les commentaires pour celui-ci.
Soyez sages, je pars loin de la civilisation et je n'aurai sans doute pas d'accès au Net avant lundi soir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire