vendredi 27 juin 2008

Welcome to the real world

L'inconvénient, quand on a comme moi une tendance marquée à vivre dans ses rêves, c'est que le retour à la réalité est souvent rude.



J'ai sans doute oublié de grandir, quelque part dans mon cerveau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire