mardi 23 septembre 2008

Pas de miracle

J'aime cette idée de me faire avaler plein de sucre pour voir si je tolère le sucre. Comme ça, si jamais j'agonise en plein milieu du processus, on saura que ça n'allait pas.



Le seul point positif, c'est qu'en une matinée au labo, j'ai presque eu le temps de lire deux livres (un mini-roman jeunesse et une anthologie de fantastique).

6 commentaires:

  1. Mmm, sûr que te ponctionner du raisiné ça va régler tes problèmes de fatigues.

    Combien de litres ?

    RépondreSupprimer
  2. Quatre dosettes, deux par coude.
    Mais normalement, ça devrait être la dernière fois.

    RépondreSupprimer
  3. Pure curiosité, tu sais pourquoi ils ont prélevé aux deux coudes ?

    C'est vrai que la délivrance approche...

    RépondreSupprimer
  4. Parce que piquouser quatre fois la même veine, ça ne se fait pas.

    RépondreSupprimer
  5. Et pourquoi yavait besoin de picouser quatre fois ? ils pouvaient pas piquer une fois et remplir les différents flacons à la suite ? (c'est ce qu'ils font quand on donne du sang)

    RépondreSupprimer
  6. Parce qu'il y avait une heure de battement entre deux prélèvements, donc voilà.

    RépondreSupprimer