lundi 9 février 2009

Une femme de trente ans

Hommage à ma maman, et un peu aussi à son chanteur fétiche. L'histoire est juste assez romancée pour faire une bonne chanson (mais vous devrez imaginer la musique). Juste assez, aussi, pour se transformer en histoire imaginée.



Je prends un peu plus de deux heures d'avance et je souhaite un bon soixantième anniversaire à monsieur Maxime Le Forestier, que j'irais bien voir avec des cadeaux plein les mains si j'avais son adresse.

1 commentaire:

  1. Il a un peu pourri le groove le chibi-fiston ... :-D
    Et joyeux anniversaire !

    RépondreSupprimer