lundi 23 mars 2009

La Paresse

Non, ce titre n'annonce pas un gros coup de flemme de ma part. C'est le dernier livre que j'ai terminé.



Cet ouvrage sera le dernier à paraître aux éditions Sombre Bohème, dont la patronne a annoncé en début d'année la cessation d'activité, parce que le job, non seulement n'était pas rentable (les tout petits éditeurs sont déjà bien contents quand ils arrivent à l'équilibre), mais lui coûtait trop cher par rapport à ses revenus. Et c'est bien dommage, parce que le niveau de ce petit livre de six nouvelles, qui devait être le premier d'une série consacrée aux sept péchés capitaux, était bien supérieur à celui du Mythemblema sur les épées.

On commence avec Pendant ce temps les Dieux..., nouvelle fantasy fort agréablement écrite mais à la chute trop prévisible compte tenu du contexte. Allégorie relève plus du fantastique et malmène un paresseux trop égoïste. Endormi sonde ce qui sommeille en nous et que l'on préfère parfois ne pas réveiller. Le roi paresseux et Trop fatigué, tous deux dans le registre de la fantasy, se disputent le titre de meilleur texte de l'anthologie. Quant à la dernière nouvelle, L'hiver, elle pose sur l'ensemble une conclusion fort courte et un brin décevante, car limite par rapport au thème.

Toutes les histoires sont bien écrites et agréables à lire. Il y a aussi très peu de coquilles : cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre avec aussi peu de fautes. C'est aussi un joli petit objet qui me fait vraiment regretter la disparition de l'éditeur (mais pas de l'éditrice, qui allait bien aux dernières nouvelles).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire