mardi 31 mars 2009

Poutrage de squeele (Freaks' Squeele tome 2)

Rien à faire : aucun incident cocasse, rien de pittoresque dans ma vie en ce moment. Au point que chaque soir, après avoir couché les enfants, je me pose devant mon ordinateur et me dis avec une tristesse tout à fait sincère qu'aujourd'hui encore, je ne vais rien avoir à mettre dans mon blog.
Triste vie que la mienne, au regard de mon choix de ne pas encombrer l'espace ici réservé avec de longues complaintes sur mes petites galères de maman. Parce qu'en ce moment, à part ma vie de maman, je n'ai pas trop de choses racontables, ni dessinables, ou en tout cas pas montrables.

Heureusement, il y a les autres.
Non, pas Findus, Florent. Qui nous a tous ruiné le squeele une fois de plus.

Image hébergée par servimg.com

Le tome 2 de Freaks' Squeele, Les chevaliers qui ne font plus "Ni !", est en librairies, et pour faire simple, il tue tout.
Confrontés pour leur projet de fin d'année à un sujet inédit, Ombre, Chance et Xiong Mao planchent dans des endroits improbables (archives chaotiques, tanière dans un arbre, tour en ruine), manquent de perdre le contrôle de leur TP... et c'est au moment où ils pensent avoir remis les choses en ordre qu'on se souvient que le directeur de la FEAH, leur école de héros, est un vieux fourbe.
Cliffhanger à la fin du volume, cœurs sensibles s'abstenir.

Les références sont une fois de plus au rendez-vous, avec des clins d'œil aussi bien à Terry Pratchett qu'aux Monty Pythons, voire aux BD de gare...


Ne serait-ce pas Pat Magnum, le fameux détective qui enquête au lit ?
Un autre prof est une fusion improbable entre Wolverine et le Dr House. "Il le foooo", comme on dit chez certain patron corse.

Florent Maudoux maîtrise toujours autant son dessin et sa narration. Il sait où il va, l'univers est fouillé, peut-être paradoxalement rendu plus crédible par les touches d'humour qui le parsèment, et du coup, Freaks' Squeele est un gros plaisir de lecture.

Rhaaa lovely.

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer