mardi 23 juin 2009

Il ne lui manque que la parole.

Je sais, c'est mal d'en remettre une couche, mais vu que cette histoire m'est vraiment arrivée ce matin, il fallait que j'en parle. Sur le moment, ça m'aurait bien fait rire s'il n'avait pas été six heures et demie du matin.



Bientôt, promis, je repasse à autre chose, comme à la nouvelle dont je viens de finir le premier jet (d'après mon décompte, c'est ma vingtième).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire