vendredi 7 août 2009

Le gros "woohoo" du jour

Ayé, je suis en vacances.
En fait, ça m'est limite égal, c'est bizarre. Peut-être parce que je suis rentrée de congé maternité il y a moins de deux mois, et que j'ai passé la dernière semaine à lever sévèrement le pied au bureau.

Bref, la grande nouvelle du jour, c'est que j'ai tenu mon pari :

  • près de six ans entre la première et la dernière ligne
  • un peu plus de 420000 caractères
  • un peu plus de 73000 mots
  • 131 pages

L'alpha1 de Diane est bouclé !
J'ai réécrit quinze fois le dernier paragraphe, et après avoir changé de nom de famille quand j'ai repris le manuscrit l'an dernier, Nik a changé de prénom aujourd'hui (mais pas de diminutif), mais sinon tout va bien.

Un peu comme deux de mes protagonistes, après avoir mis si longtemps à conclure, j'ai envie d'aller très vite à l'essentiel (*), et je suis en train de me retenir de corriger le début, là.
Je vais tâcher d'être sage et de ne me lancer dans l'alpha2 qu'après être rentrée de vacances.

Zen.



(*) À la question primordiale "dois-je les laisser sesquer avant de les séparer ?", j'ai fini par répondre oui, si bien qu'il y a une scène de fesses, très courte, vers la fin.

7 commentaires:

  1. Je suis ébahie devant une telle somme de travail.
    Félicitations!

    RépondreSupprimer
  2. Bravo. J'ai honte : pas fini EHE, même pas commencer (ni même idéeter) le PLC2009.

    Sinon, où s'inscrit-on pour la bêta-relecture (même si j'ai tendance à être bon public) ?

    Tiens d'ailleurs, tu as reçu la critique de Myllena sur t'as dernière œuvre (qui apparemment a été violente) ?

    RépondreSupprimer
  3. Félicitaicheunes! ;)
    Sacré exemple de courage et de volonté!

    RépondreSupprimer
  4. Attention quand même : c'est mon cinquième roman, pas l'unique œuvre de ma vie, hein. Si je suis aussi contente, c'est parce que c'était mon manuscrit maudit, que je pensais ne jamais finir un jour.

    GaHell : oui, j'ai reçu la critique de Myllena sur ma Godwinerie, mais je ne l'ai pas trouvée violente. En gros, elle regrette surtout le fait qu'il s'agisse d'une courte nouvelle alors qu'elle préfère les textes plus longs.
    J'ai repris des points de vocabulaire et des tournures qu'elle pointait comme étant peu claires. Pour le fait qu'il ne s'agisse que d'un fragment de fiction sans morale à la fin, c'est l'essence même du texte qui veut ça.

    Note que Myllena n'a pas été la seule à trouver que ça ressemblait au début d'un texte plus long. Pourtant, c'est la transition qui m'intéressait, l'après ne peut être qu'un éternel recommencement...
    Enfin bref.

    RépondreSupprimer
  5. La perverse est rance ... euh persévérance à portée ses fruits.
    Donc comme MAgeGaHell je voudrais savoir à part dans mon cul on s'inscrit ou pour la beta-lecture ?

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi, je veux bien bêta-tester Diane (en plus, je pourrais conserver l'oeuvre pour ma progéniture et lui montrer ce que peut inspirer son prénom à un esprit malade comme le tien).

    RépondreSupprimer