jeudi 29 octobre 2009

La Langue du Silence



Je ne lis pas assez, c'est un fait. Je lis, toutefois.
La Langue du Silence est le premier roman de la toute jeune Samantha Bailly, qui a la particularité de narrer les aventures de deux sœurs de seize et dix-huit ans, aux mentalités et préoccupations toutes adolescentes bien que ça soit appelé à changer très vite, dans un contexte de guerre civile, de magie pas très claire et de complots multiples et variés.

Résumons : les sœurs Manérian sont trois. Dans l'ordre, Noony, Aileen et Mylianne (cherchez l'intrus, le seul prénom qui ne passe pas dans tout le bouquin). L'aînée achève sa formation d'oraisonnière dans le temple administré par son père, et est appelée à lui succéder à la tête de la guilde qui envoie les âmes des défunts dans l'au-delà et collecte la précieuse résuadine, utilisée notamment dans l'armement. Les deux autres étudient dans un pensionnat chic, loin de leur famille.
L'assassinat de Mylianne, puis une déclaration de guerre juste après, bouleversent les vies d'Aileen et Noony. La première décide de trouver et d'éliminer le meurtrier de sa sœur, la seconde de comprendre et si possible d'arrêter la guerre. Un sacré boulot pour deux jeunes filles de bonne famille, surtout quand autour d'elles, c'est le concours du fourbe qui trahira le plus fort.

Le résultat est assez surprenant et souffle le chaud et le froid : un foisonnement de bonnes idées, mais parfois raboutées à la va-vite avec le concours du cousin Deus Ex Machina. Une écriture fluide, à la fois simple et détaillée, mais quelques scènes qui passent mal car paradoxalement mal écrites. Des personnages qui craignent pour leur vie et cherchent à sauver le monde, mais trouvent le temps de jouer à "je t'aime, moi non plus" comme s'ils étaient encore dans la cour de l'école.
Il paraît d'ailleurs que nombre de scènes coupées lors de la phase de direction littéraire étaient des bouts supplémentaires de ce jeu du chat et de la souris amoureux. Boudiou, comment est-ce que c'était avant, alors ?

Malgré cette impression un peu mitigée, j'avoue avoir envie de connaître le fin mot de l'histoire. J'achèterai donc sans doute le second volume du diptyque, prévu aux alentours de 2010.

La Langue du Silence (Au-delà de l'Oraison, vol. 1)
de Samantha Bailly
Éditions des Mille Saisons
23 eurobrouzoufs

4 commentaires:

  1. En tout cas j'apprends surtout qu'il y a des grosses inepties dites concernant ce qui a été coupé sous la """direction littéraire"""... bref vaste sujet, mais merci de cette opinion Oph :)

    RépondreSupprimer
  2. Nice post and this fill someone in on helped me alot in my college assignement. Thank you on your information.

    RépondreSupprimer