vendredi 23 octobre 2009

Magiophilie

Avec la règle 34 et autres joyeusetés, je m'en doutais un peu.
Aujourd'hui, j'en suis sûre :
La perversion des internautes n'a pas de limites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire