mercredi 23 décembre 2009

Sphères et bulles

Sous sa couverture à bulles (ou à pois), le Piments & Muscade numéro 6 est chez moi !
N'hésitez pas à me contacter pour en acheter un, j'ai un petit stock pour les ventes directes (ainsi que des 5 précédents numéros).

Pour fêter ça, j'ai croqué ceci sur des notes de projet et sous l'œil indulgent du SIRH de BPCE :


C'est un des personnages de ma nouvelle, et si ça intéresse des gens, j'ai un projet de roman centré sur elle. Si j'arrive à planifier comme il faut, je lancerai la rédaction en 2010.

3 commentaires:

  1. Bonsoir,

    Je me mêle de ce qui ne me regarde en rien mais vos (votre, peut-être, et on peut dire qu'il est ma foi fort joli, mais c'est une autre histoire) bref, vos personnages féminins ont tendance à être un peu jeunes. Je m'explique car je ne voudrais pas me faire arracher les yeux qui me restent, puisque justement il est question d'yeux.
    Elles ont donc de très grands et beaux yeux, un peu trop grands d'ailleurs, qui se rapprocheraient plus de la taille de ceux d'un enfant par rapport à celle de son visage que le même rapport pour un adulte. Vous suivez ? Cette déformation est classique en BD et en dessin animé (Walt Disney, l'a par exemple utilisé pour rajeunir le personnage de Mickey) et les mangas en usent et en abusent pour leur héroïnes. Cela a pour effet e rendre le personnage sympathique parce qu'enfantin pour le lecteur, cela peut aussi être interprété comme la volonté de la dessinatrice de valoriser ce qui a le plus d'importance pour elle, le regard... mais le domaine de l'interprétation n'est pas le mien.

    Et où peut-on trouver les ouvrages dont vous nous vantez les mérites dans les contrées hyperboréennes où sévit Mô ?

    RépondreSupprimer
  2. La couverture du P&M est à bulle, je persiste et je signe ;) !

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer