vendredi 22 janvier 2010

Ce qui bouge et ce qui reste

J'ai les mains pleines de code, ce cambouis des informaticiens qui colle au cerveau encore plus sûrement qu'à la peau. Une opération qui semblait simple, de celles qui tiennent en trois lignes, m'a finalement pris une semaine de travail, au cours de laquelle j'ai repris un certain nombre de trucs du fournisseur du progiciel.
Comme quoi, les éditeurs, zut, quoi.
(Nours, je t'aime)

Et donc, histoire de penser à autre chose, je fais le point sur ce que j'ai changé dans ce blog dernièrement.

  • On aura remarqué l'ajout d'un récapitulatif des derniers commentaires, qui a un peu de soucis avec les apostrophes françaises, mais qui m'est quand même bien utile pour suivre les gens à la trace.
  • J'ai sorti un ou deux liens de ma blogroll, et j'y ai fait entrer les photos de PITRe ainsi que le tout nouveau blog de Cœur et Cœur, alias Shani et Jarjar, qui disent du bien de moi et donc qui méritaient qu'on leur envoie du monde.
  • Troisième point qui n'a pas vraiment grand-chose à voir : j'ai réussi à rassembler trois bêta-lecteurs pour chacun des deux romans que j'avais mis en lecture. À présent, pour ceux qui voudraient lire du Oph mais ont moins de temps, je cherche des bêtas-lecteurs pour une nouvelle qui avait été rejetée à un AT l'an dernier, que j'ai retouchée en tenant pas mal compte des remarques reçues à cette occasion, et que j'aimerais présenter à un autre AT dans un mois.
Et puis nous avons appris tout à l'heure que nous avons un cousin de plus depuis la fin de l'après-midi. Féloches aux parents et à bientôt au milieu de tous ces bébés !
Sur ce, je vous laisse, je file picoler.

5 commentaires:

  1. C'est très bon le cambouis de l'informaticien, mangez-en.

    Un peu avoir quelques détails sur la dite opération? ^^

    Sinon félicitation pour le cousin, santé Oph !

    RépondreSupprimer
  2. On ne peut pas avoir trop de détails parce que confidentialité tout ça, mais il s'agissait de gérer des histoires de mots de passe à changer, qui ne redirigeaient pas vers la fenêtre la plus souhaitable.
    Ça semblait simple, ça ne l'a pas été. Du tout.

    RépondreSupprimer
  3. c'est au niveau de la sécurité que ça posait problème? Juste par curiosité, c'était en quel langage?

    RépondreSupprimer