lundi 18 janvier 2010

Nou sa va chemin volcan

Ce message est une réponse aux superbes photos de PITRe, dans le billet consacré au Formica Leo sur son blog. Il était question de temps magnifique, de veine de cocu, de vilaines bestioles, de Star Wars et de tout un tas d'autre choses.

J'ai donc écumé mes vieilles photos, retrouvé des trucs douloureux et d'autres moins (y compris des photos de Daniel), et finalement, exhumé quelques clichés du Piton de la Fournaise.

À la question, "à quoi est-ce que ça ressemble par temps de brouillard ?", je répondrai par cette image de la Plaine des Sables prise en janvier 1997. Non, je n'ai pas collé un fondu au blanc avec mon logiciel de retouche d'images. Ça explique au passage pourquoi nous n'avons pas randonné ce jour-là.


Pour ceux qui ont apprécié les clichés du Formica Leo vu du Pas de Bellecombe, voici un côté de not' fourmilion vu depuis l'autre côté dudit cône, en octobre 2001.


Le même jour, vue sur le Dolomieu. Ça, c'est un temps "dégagé" classique, à savoir, avec quelques nuages qui s'accrochent au relief. Le ciel bleu intégral auquel a eu droit PITRe, je ne l'ai jamais eu, bien que je sois montée au volcan une bonne demi-douzaine de fois.
Notez au passage le balisage blanc dont il ne faut jamais s'éloigner, car il devient votre ligne de vie en cas d'arrivée subite du brouillard (cf. première photo).


Et en bonus, pas du tout au même endroit, une ch'tite photo de l'éruption d'août 1998. Il y avait quelques semelles de chaussures fondues dans la roche.

3 commentaires:

  1. Bonsoir,

    Merci Oph de nous faire partager ces clichés en complémentarité de Pitre qui a éveillé l'envie en nous de mieux connaitre cet endroit qui mérite d'être vu

    Je découvre votre blog depuis quelques temps et vous m'amenez des des contrées inconnues, où l'imaginaire et le réel s'entremêlent. Merci de nous faire entrer dans votre monde.

    RépondreSupprimer
  2. Dites Oph, vous êtes sure qu'il est possible d'avoir un tel brouillard la haut ? Bon, ok, j'accepte dans ce cas la qualification de "veine de cocu".

    En tout cas, merci pour ces photos qui apportent une autre vision des choses.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Oph,

    Jolies Photos, elles me rappellent un peu ce que j'ai pu voir sur le Mérapi. Mais les laves de ce grand gris sont beaucoup moins fluides et ressemblent beaucoup plus à des fragments de métal rougi qui dévalent les pentes. Malgré nos tentatives, Prof a fermé la boutique, vous allez perdre des indices, snif.

    RépondreSupprimer