jeudi 29 avril 2010

Le monde selon Ève (anthologie)



Pour être tout à fait honnête, face à ce premier livre des éditions Voy'[el] dont j'avais fait l'acquisition, je pensais "bof". La faute sans doute à l'illustration de couverture, très belle en soi mais qui laissait imaginer un contenu superficiel. Je sais, je suis une vilaine lectrice pleine de préjugés. Et pour le coup, j'en ai pris pour mon grade.

En effet, je n'ai que deux reproches à faire sur l'ensemble des huit textes composant cette anthologie réalisée au profit de la scolarisation des filles en Inde :
1- Un nombre de coquilles assez important, pas himalayen (pour rappel, le record à battre reste celui de Fils de la Haine de Patrick Eris chez Rivière Blanche) mais très perfectible.
2- Le style d'écriture de Bernard Weiss, adepte du "petit pont" (enchaînement de phrases très sec, sans rien qui indique les liens entre elles) et dont la nouvelle clôt l'ouvrage, ce qui fait qu'on s'en souvient mieux.

Les histoires elles-mêmes sont variées, inventives et souvent riches en métatexte, ce que j'appelle volontiers la "profondeur d'écriture" et qui, je m'en rends compte de mieux en mieux, est ce qui sépare une chouette histoire d'une vraie nouvelle de qualité. Bref, ce Monde selon Ève est un bon bouquin.
Nicky, je te déteste, ta nouvelle est super, avec ou sans Chuck Norris.

Pendant ce temps, le même Nicky m'a refusé une nouvelle dont j'ai retouché deux phrases avant de la renvoyer ailleurs. Et si j'y arrive, j'en envoie une autre ce soir.
Optimisme, toujours !


Le Monde selon Ève
Anthologie dirigée par Corinne Guitteaud
Éditions Voy'[el]
11 euros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire