jeudi 30 septembre 2010

Bienvenue au Roland

La Googlerie parle d'elle-même, je crois.


Soit dit en passant, c'est quand même fou le nombre d'écrivains dont je commence à avoir les adresses parce qu'un jour ou l'autre, on a reçu le même mail.
(même que pour me la péter, je conserve précieusement un mail de Neil Gaiman, mais ça ne compte pas, c'était un pep-talk du NaNoWriMo – conséquemment, je n'ai pas son adresse)

Pour info, vous pourrez retrouver au moins une moitié, si ce n'est la totalité de Roland Vartogue, ce samedi aux Uchroniales de Cergy.

2 commentaires:

  1. Pour écrire à Gaiman, il suffit d'aller là : http://www.neilgaiman.com/feedback/?to=neil

    ... et qu'il n'ait pas choisi de s'enfermer dans un endroit sans Internet pour écrire, qu'il ait le temps de lire ton mail, et qu'il décide d'y répondre. Personnellement, je suis son blog et j'attends que mes questions trouvent une réponse, ça va plus vite.

    RépondreSupprimer
  2. Nan, mais, euh...
    Je n'ai aucune envie de polluer la boîte à mails de ce brave monsieur !
    C'est juste que, dans ma liste de messages reçus, un de "Neil Gaiman" qui m'encourage à continuer d'écrire (quand bien même cent mille personnes l'ont reçu en même temps que moi), ça fait toujours quelque chose.

    RépondreSupprimer