mardi 12 octobre 2010

Dès que le NaNo revient...

Comme chaque année au mois d'octobre, il est de retour.
Drainant tous les ans un peu plus de fous furieux dans son sillage.
Cette année, on en attend environ 200 000.


Et s'ils sont si nombreux, je serai parmi eux.
Le NaNoWriMo 2010, c'est encore une fois le même principe : écrire au moins 50 000 mots d'un roman tout neuf entre le 1er et le 30 novembre. Un défi de dingues, mené à une allure de folie, et pourtant relevé par plus de 20% des participants. J'ai moi-même déjà réussi quatre fois.
Tout le monde n'est pas fait pour, y compris parmi les gens qui écrivent. Mais moi, j'avoue platement que c'est un peu ma came, le NaNo. J'aime ces moments de roue libre où rien d'autre ne compte qu'écrire encore, envers et contre tout. Et aussi les forums dédiés, où l'on revient partager la joie d'avoir réussi à se presser les tripes dans la bonne humeur.

Et donc, comme chaque année au mois de novembre, il ne faudra pas trop compter sur moi pour faire autre chose.

2 commentaires:

  1. Absolument pas. Juste un cadre avec limite de temps et phénomène de communauté qui encourage tout autour, afin de flanquer à ceux qui pensent écrire un roman en le remettant sans cesse à "quand j'aurai du temps" un bon coup de pied au cul. Pour certains, c'est inutile. Pour d'autres, au contraire, novembre est le seul mois de l'année où ils écrivent.
    Pour moi, ça a été un révélateur. C'est avec le NaNoWriMo que je me suis vraiment mise à écrire.

    Dans tous les cas, le sujet du roman est parfaitement libre et personne ne lance de thématique annuelle (sauf en catégorie "défis", et c'est extrêmement optionnel).

    RépondreSupprimer