dimanche 31 octobre 2010

Fées dans la ville (anthologie)

Avant de passer dès demain en mode NaNoWriMo pour un mois, j'en finis avec octobre en faisant une petite critique de livre.


Jusqu'à présent, je n'ai pas eu de déception avec les quelques publications de chez ActuSF que je me suis procurées. J'ai aussi pris l'habitude de lurker sur leur très instructif forum, il faudrait que je m'y inscrive un de ces jours... enfin bref.

Fées dans la ville est donc une anthologie dirigée par Anne Fakhouri (que j'ai croisée en juin avec Don Lorenjy qui me l'a présentée), sous une couverture d'Éric Scala (qui est très talentueux et dont on devrait reparler d'ici quelques mois). Y sont rassemblées huit nouvelles d'auteurs tous plus ou moins connus dans le fandom SFFF, le plus célèbre du lot étant Jack Vance, le seul anglophone au sommaire. C'est d'ailleurs lui qui ouvre la danse, refermée cent soixante pages plus loin par Laurent Fétis.

Et mon avis dans tout ça ?
C'est inégal. Il y a des nouvelles que j'ai adorées et d'autres qui ne m'ont pas plus emballée que ça. Néanmoins, la qualité d'ensemble se tient très bien. Pour tout dire, c'est le texte de Vance que j'ai le moins apprécié, et quand on connaît le bonhomme, on se doute que sa nouvelle est loin d'être mauvaise. Donc les autres sont mieux, à des degrés divers. CQFD.
Ce qui est remarquable, c'est qu'à partir d'un sujet théoriquement casse-gueule (j'imaginais déjà plein de redites avec le Pénombres consacré aux gouttières et la mini-antho de Sombre Bohème sur les lutins de maison), chacun a réussi à implanter son univers propre et à sortir des figures que l'on aurait pu croire imposées. Comme l'annonce Anne Fakhouri dès la préface, le but a justement été d'éviter les clichés et d'aborder le sujet autrement. C'est à mon avis ce qui donne sa qualité à l'anthologie, en plus des talents purement rédactionnels de chacun des auteurs.

Si je devais classer les textes par ordre de préférence, ça donnerait un truc de ce genre :
1- Karim Berrouka, L'Histoire commence à Falloujah
2ex- Éric Holstein, À la croisée et Jeanne-A Debats, Le Sceau d'Alphonse
4- Laurent Fétis, Fées des râles
5- Tony "M" Robillard, Le Mur des Lilas
6- Marie-Lé Camille, La Fée du miroir
7- Olivier Gechter, J'veux un dragon
8- Jack Vance, Magie verte

Les numéros 6 et 7 souffrent peut-être un peu de l'ordre choisi pour les textes à l'intérieur du volume : en effet, sur ce coup-là, il était difficile, très difficile, de passer après Karim Berrouka...

En tout cas, c'est une très jolie petite antho, hors des sentiers battus, avec de l'émotion, de la réflexion et de la belle plume. Bref, largement de quoi dire qu'on en a eu pour son argent.
Hop, on se motive. Dès demain, c'est à mon tour d'écrire.


Fées dans la ville
Une anthologie dirigée par Anne Fakhouri
Éditions ActuSF – les 3 Souhaits
10 euros

1 commentaire:

  1. Tiens oui, je l'avais noté à sa sortie (rien que pour Karim Berrouka − dont je par exemple la très drôle novella « La Porte » chez Griffe d'Encre − et Jeanne-A Debats), mais j'avais oublié. Hop, sur la pile à lire.

    RépondreSupprimer