jeudi 30 décembre 2010

Back from the Meuse river

Bienbienbien.
On dirait que j'ai survécu à mon séjour loin de la civilisation...
C'était joli, cela dit. Moins boueux que les autres années, plus... blanc. On se demande pourquoi.

Ceci est bien la Meuse. Amis belges et/ou ardennais, c'est l'occasion de vous souvenir que votre fleuve commence petit, comme toutes les rivières.

Je suis donc revenue dans des lieux où le Ternet existe, et à haut débit ma bonne dame !
Une bonne nouvelle ne venant jamais seule... je m'en vais mettre à jour la page "Ma vie, mon œuvre". Dans la joie et la bonne humeur.

Allez, hop, à l'année prochaine !

3 commentaires:

  1. Tiens, vous étiez comme dit Padhoc en Yaute Marne faute d'aller en Yaute tout court ? Un jour, si vous êtes très sage je vous conterai comment les 4 fils Aymon l'ont traversée d'un seul saut de cheval et comment le Malin y fit construire une tour qu'il brisa au chant du coq. La Meuse est fleuve magique Jeune Dame, même tout petit...

    RépondreSupprimer
  2. C'est marrant, "magique" n'est pas le premier adjectif qui me vient à l'esprit quand je pense au Bassigny...

    RépondreSupprimer
  3. C'est parce que vous n'avez pas regardé sous le bon caillou jeune dame...

    RépondreSupprimer