mardi 4 janvier 2011

Malpertuis, la malédiction

Une fois n'est pas coutume, je vais m'auto-dénoncer un peu, ce coup-ci.
Ne cliquez sur la vignette ci-dessous que si vous êtes prêt à voir un dessin de femme toute nue (fortement stylisée).


Alors, qu'est-ce qui s'est passé, concrètement ?
C'est bien simple : il manque près de 80% du texte de ma nouvelle. Le truc qui se trouve dans le livre, c'est juste la conclusion. Alors forcément, il ne se passe rien et on ne comprend rien.

Cette catastrophe ne se serait pas produite si j'avais demandé à voir le bon à tirer avant le départ de l'ouvrage chez l'imprimeur. On aurait pu rectifier le tir plus vite si j'avais lu le bouquin le mois dernier, quand j'en ai eu quelques exemplaires entre les mains le temps d'une dédicace. Mais je me suis contentée d'un coup d'œil très rapide et distrait, or, manque de bol, la première phrase de la conclusion est une reprise de la première phrase de la nouvelle.
Bref, on a tous bien merdoyé. Moi comme les autres.

Je tiens à présenter mes excuses aux personnes à qui j'ai dédicacé, le 11 décembre dernier, un truc qui n'est pas vraiment mon texte, le tout sans m'en rendre compte.

On va tâcher de rectifier le tir. Promis.
Et pour toutes mes parutions à venir, je deviendrai une chieuse comme les autres chieurs, ceux qui  ne font pas confiance et réclament le bon à tirer.

6 commentaires:

  1. lorsque ce sera corrigé, tu nous préviendra? qu'on puisse commander le livre (malpertuis II, si je ne m'abuse?
    ainsi que quelques autres bouquins qui me font de l'oeil dans le catalogue malpertuis.

    RépondreSupprimer
  2. Oh mince ! Mais comment 80% du texte a sauté ?
    Bon courage !

    RépondreSupprimer
  3. Ah, je me disais aussi.
    J'avais mis ça sur le coup de ma propre fatigue et me disait "Tiens, faudra que je gueule sur Oph sur faire des trucs courts, car c'est connu plus c'est long, plus c'est bon".

    Mais faut dire que j'ai à peine commencer l'anthologie (et oui, Noël transforme mon appart' en petite annexe de la fnac).

    Existe-t-il le moyen d'avoir le texte en entier/d'obtenir à peu de frai un nouvel exemplaire complet (c'est pas que je sois pingre, mais...) ?

    RépondreSupprimer
  4. Donc oui, c'est bien Malpertuis II, toutes mes confuses pour ne pas l'avoir précisé dans la note.

    GaHell, je m'occupe de ton cas.

    RépondreSupprimer
  5. Que celui ou celle qui n'a jamais lu par dessus la jambe un B.A.T. vous jette le première pierre Jeune Dame. Une technique qu'il m'est arrivé d'éprouver, vous choisissez dans une caverne voisine un ours sachant lire, qui n'a pas été gavé comme un canard par les multiples versions de votre œuvre et c'est lui qui relit d'un œil neuf le BAT. Vous le payez en rayons de miel ou en sourires ce qui revient au même et l'affaire est dans le sac.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne m'en étais absolument pas rendu compte à la lecture. Je la trouve même réussie, cette conclusion.

    RépondreSupprimer