jeudi 20 janvier 2011

Tapoti tapota

Scribouillards du Chaos, vieux camarades assoiffés de nouvelles et autres touristes égarés, posez-vous ou fuyez, au choix : c'est l'heure du petit point àpeuprestriel sur les activités pseudolittéraires de l'hôtesse de ces lieux.
Oh non, elle va encore causer !

Ils sont fous ces romans

Sur le front de Gigahertz, les choses se précisent : j'ai reçu une première version du contrat... que j'ai renvoyée avec une vingtaine de questions, remarques et commentaires.
Je crois que le rôle de Chipotegirl que j'endosse régulièrement pour l'Armoire aux Épices commence à déteindre sur le reste de mes activités, en fait. Ce matin encore, j'ai engueulé Nours parce qu'il n'avait pas rangé le dernier Full Metal Alchemist à la bonne place dans la bibliothèque. De la part d'une fille qui laisse traîner ses fringues des jours entiers dans la salle de bains, ça le fait moyen.
Faut que j'me calme. Parce que si le patron décide d'appliquer à sa direction littéraire le même niveau de pinaillage...
Euh... Et si c'était la meilleure chose qui pouvait arriver au roman ?

Calme plat chez Diane. Toujours aucune nouvelle de l'éditeur intéressé, qui n'a pas donné suite à ma demande de modification du contrat mais est toujours vivant puisqu'il a signé avec d'autres auteurs dans l'intervalle.
Je commence à me faire à l'idée que ce roman pourtant cher à mon cœur ne va pas trouver le chemin des librairies pour cette fois.

Côté FD2R, j'ai eu un retour de lecture plein de bonnes choses. J'en attends encore deux avant de procéder à une nouvelle phase de révision qui, si tout se passe comme prévu, sera suivie d'un second tour de bêta-lecture.
Est-ce que je peux espérer avoir ça d'ici à la fin du mois ?

Les nouvelles ont l'air bonnes

J'ai du mal à y croire moi-même, mais j'ai placé deux nouvelles au cours des dernières semaines. L'une devrait être publiée à la fin de l'année ; pour l'autre, il faudra s'armer de patience car c'est une procédure au long cours.
Le plus incroyable dans l'affaire, c'est que pour la première fois depuis longtemps, je n'ai plus aucune nouvelle en attente de réponse sur un appel à textes. Une situation peut-être aussi liée au fait qu'il y a moins d'AT qui m'inspirent depuis quelques mois.

Néanmoins, le phénomène n'est que transitoire. J'ai bouclé au mois de janvier deux premiers jets de nouvelles qui sont partis en alpha cette semaine. Les deux étaient écrits en réponse à des appels à textes dont l'échéance tombe au cours du premier semestre 2011. Ceux qui suivent en déduiront qu'il y aura de la bêta-lecture à faire prochainement.
Note : mon alpha-lecteur en a marre des nouvelles, il veut des romans. Comme si je pouvais lui en pondre un par semaine.

Et qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

Je dois avancer sur la préparation du prochain roman, que j'ai l'intention d'écrire très bientôt. Le seul truc qui me chiffonne, c'est que la structure que j'ai choisie me condamne à pousser assez loin l'étude préalable, sinon je vais partir en vrille au moment de l'écriture. Or moi, je n'aime pas trop détailler mes plans, ça me donne l'impression de faire deux fois le boulot (je ne vous raconte pas le nombre de dissertations, au lycée, dont le brouillon se résumait à trois mots au crayon sur un coin de feuille). Du coup, je procrastine un peu.

En alternance, il y aura des phases de correction sur les deux dernières nouvelles, sur FD2R, et peut-être aussi un premier replâtrage de mon NaNoWriMo 2010. Le tout avant la grande aventure : le travail sur Gigahertz à partir du printemps.

Sans oublier un autre projet auquel j'ai commencé à me consacrer, mais qui concerne la vraie vie et n'implique que très peu de tapotage sur clavier.
Parce que chez les Nours, on vit, aussi.
Mais c'est carrément une autre histoire.

5 commentaires:

  1. Donc si j'ai bien suivi, question romans, on attend que Et pour quelques gigahertz de plus sorte et soit vendu à quelques millions d'exemplaires, pour que FD2R puisse être publié dans la foulée, et alors tu auras tous les éditeurs à tes pieds pour publier Diane, et je saurai enfin de quoi parle ce roman, c'est bien ça ?

    "Comme si je pouvais lui en pondre un par semaine."
    Je ne vois pas le problème. Au boulot !

    "Parce que chez les Nours, on vit, aussi."
    Espèce de no-nolife !

    RépondreSupprimer
  2. Quelques soucis professio-personnels m'ont pris pas mal de temps en ce début d'année, m'empêchant de me plonger dans FD2R comme je (tu) l'aurais voulu. mais ce weekend s'annonce plus calme, donc OUI, tu auras un retour avant la fin du mois :)

    RépondreSupprimer
  3. c'est possible de réserver une béta lecture dès maintenant?
    pour éviter de louper le coche comme la dernière fois?

    RépondreSupprimer
  4. "Une situation peut-être aussi liée au fait qu'il y a moins d'AT qui m'inspirent depuis quelques mois." Tu peux sans problème modifier ta phrase en: "Une situation peut-être aussi liée au fait qu'il y a moins d'AT depuis quelques mois."

    Parce qu'une fois qu'on a écrémé en virant les concours payants, les webzines, les éditeurs bidons, les anthos/fanzines tenus par des connards notoires, il ne reste vraiment plus grand-chose à se mettre sous la dent.

    Il faudrait peut-être que quelqu'un se penche un jour sur la question, car cela commence à devenir inquiétant pour nous autres qui ne sommes pas encore assez connus et/ou serviles pour être invités à participer aux anthos VIP.

    RépondreSupprimer
  5. Pas faux, l'Affreux.
    Néanmoins, tu sembles oublier qu'en matière de servilité, je suis un vrai cafard rampant. J'ai clamé plus d'une fois que je serais ravie d'écrire un texte de commande, même le plus mercantile.
    Bon, si ça suffisait pour être invitée aux anthos fermées, ça se saurait.
    Faut que j'aille plus souvent aux soirées parisiennes, moi.

    RépondreSupprimer