mardi 15 mars 2011

Le fanart du jour : (not) killing Kilari

Entre autres monstruosités, Poussin regarde à l'occasion un dessin animé intitulé Kilari, d'après le prénom de son héroïne, Kilari Tsukishima.

L'histoire se veut un conte de fées racontant comment une adolescente ordinaire (elle a perdu sa mère, son père a l'air d'avoir 25 ans à tout casser, et elle reste d'une minceur impeccable tout en se goinfrant de viande de boeuf et de sucreries, mais modulo tout ça, elle est normale) devient une grande star à force de culot et de travail. Success story, vous aussi, les filles, vous pouvez y arriver, tout ça.
En pratique, la série pose un regard enthousiaste et pas critique pour deux sous sur le monde de l'usine à célébrités telle qu'elle fonctionne au Japon. À croire que c'est giga-top-cool d'être une vedette jetable, corvéable à merci et susceptible de retomber dans l'anonymat du jour au lendemain. Sans compter que, bien entendu, l'héroïne est une cruche maladroite qui ne fait tout ça que pour une seule motivation : l'amûûûr.
Ajoutez-y un style graphique absolument gerbatoire : sans exagérer, les yeux de Kilari bouffent à eux seuls les deux tiers de son visage (en hauteur). Quant à sa bestiole, j'ai longtemps cru que c'était une chaussette savante avant d'apprendre au détour d'un dialogue qu'il s'agissait d'un chat.

En gros, il y a deux choses que je ne trouve pas moisies dans la série : l'adaptation française est soignée, avec des chansons très correctement traduites et interprétées. De plus, la troisième saison abandonne l'animation traditionnelle, mais bien qu'on soit passé à la 3D, le rendu est identique à celui des saisons précédentes. On ne comprend le truc que lors des scènes de chorégraphies, montées avec plus d'effets tape-à-l'œil pour profiter du procédé.
Et c'est tout.

Alors, pourquoi un fanart ?


Parce que j'avais envie de tenter le coup, justement. De reprendre à mon compte un chara-design en le passant à la moulinette de mon propre style de dessin, histoire de voir ce que ça donnait.
Résultat : la frange croisée et les couleurs ont beau y être, ça m'étonnerait qu'un fan de Kilari reconnaisse le personnage.

M'en fiche, je me suis bien amusée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire