mardi 26 avril 2011

J'veux du lilas

Quand j'aurai un jardin, s'entend. Mais c'est une étape qui, euh... n'a jamais été aussi proche.
Parce que le lilas, c'est joli, ça sent bon, et ça n'a pas d'épines dans lesquelles les oursons pourraient avoir l'idée saugrenue de se jeter (l'ourson-porc-épic est une créature visuellement intéressante mais auditivement douloureuse).


Bref, quand j'aurai un jardin, je commencerai par élaguer le cerisier, et ensuite, je planterai un lilas.

Ah, j'oubliais : petit mea culpa après m'être gentiment fait reprendre par les éditions Griffe d'Encre.
Le recueil Blaguàparts n'a pas été un échec commercial par rapport à la moyenne des ventes. C'est juste qu'un recueil de nouvelles publié par un micro-éditeur, ça fait de tout petits chiffres quoi qu'il arrive, et ce, même si ça chagrine le malheureux auteur.
Le f'rai plus.
Voilà.

2 commentaires:

  1. Le lilas ca me fait toujours penser à Ronde de nuit de Terry Pratchett.

    RépondreSupprimer
  2. A voir si je peux récupérer un bébé lilas du notre...

    RépondreSupprimer