lundi 19 septembre 2011

Nantes blues

J'ai laissé à Nantes quelques-uns de mes plus beaux souvenirs et deux ou trois pleines caisses de nostalgie sucrée qui colle un peu.
Des retours nocturnes à pas d'heure en traînant la valise. Des tournages sauvages de films amateurs dans la rue de la Juiverie bondée. Une recette de cocktail au Bailey's, sachant que le seul truc qui se mélange avec sans le faire précipiter, c'est du café. Les séances à dix francs de l'UGC Apollo. Mon adorable voisin de palier et son magasin fétichiste. Le jour d'Halloween où j'ai traversé tout le centre-ville à pied avec une cape rouge et des cornes. Notre boîte qui dort avec les autres dans le Grenier du Siècle (je vois d'ici les descendants se marrant à gorge déployée devant la dégaine des ancêtres).
Avec la patine des souvenirs, j'ai l'impression que se cache là-bas le secret d'une certaine forme de bonheur.

C'est dangereux, ces illusions. Je sais que c'est la mémoire qui fait ça, que ce goût de paradis perdu vient avant tout du fait qu'à part un saut rapide pour un mariage (mais loin du centre-ville), je n'ai pas remis les pieds à Nantes depuis onze ans. Qu'à tout prendre, si je veux éviter la descente d'acide sévère, je ferais aussi bien de ne pas y retourner.

Oui, mais là, j'ai craqué.
Je viens de réserver deux nuits d'hôtel pour toute la famille, dans quelques semaines. À deux pas de la Place du Commerce. Tarif promotionnel, aucune annulation possible.

Je sens que ça va faire mal.

5 commentaires:

  1. Une grosse seringue de nostalgie pour la dame, une!

    RépondreSupprimer
  2. Il m'est arrivé une fois la même chose, en inversé. revenir pour de sombres raisons sur les lieux où j'ai vécu mes pires moments. Je crois que je peux imaginer ce que peut être ton cas.

    Je pense que ton danger n'est pas d'idéaliser Nantes, mais peut être au contraire de remarquer que les choses ont changé.

    RépondreSupprimer
  3. Aux dernières nouvelles (en gros, il y a 10 jours ...), le Bouffay est toujours le Bouffay, avec la même animation le soir (quoique en novembre .. Faudrait pas qu'il pleuve non plus), la place Royale voit moins de voitures, Commerce reste ... intéressant le soir après 22h ^^, et en plein jour, on trouve beaucoup plus de magasins bob(i)os que dans mes souvenirs. Ceci dit, en 4 ans, je trouve que la ville est un peu plus propre et que le centre a retrouvé un peu de vie de quartiers : plus de petits magasins d'alimentation dans tous les coins, tout ça ...

    Bon, après, le côté nostalgique, j'y suis pas du tout sensible ... C'est bien pour ça que, dès que possible, je repasse de l'est à l'ouest ! :o)

    RépondreSupprimer
  4. J'y suis retourné pour le boulot il y a un an ou deux, et j'avais été choqué : la rue de Strasbourg est à double sens de circulation. Et il y a des méga-couloirs de bus un peu partout.
    Paraît qu'ils ont fait un chouette musée dans le château.

    RépondreSupprimer
  5. par contre, je ne suis pas d'accord pour le Bouffay : j'y habite depuis 2 ans et il y a sans cesse des travaux. La place du bouffay est devenu un terrain vague et il y a un bruit insupportable toute la journée. D'ailleurs, je viens d'apprendre qu'il allait y avoir dans peu de temps une grande série d'explosion à la dynamite pour faire péter des rochers qui empêchent la construction de la nouvelle île Feydeau

    RépondreSupprimer