mardi 18 octobre 2011

Ladybird strikes again

Une tradition, ou une vieille charte, ou quelque chose comme ça, veut que l'on ne refuse pas une occasion de se moquer du paladin du groupe. Ainsi, un cri du cœur de sa joueuse n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde.


3 commentaires:

  1. Ladybird ? C'est vrai qu'il faut des plumes pour représenter le gonfanon (et la même charte veut qu'on représente toujours le paladin avec son gonfanon, surtout si son blason est ridicule)

    RépondreSupprimer
  2. Méééeuh, c'est un clin d’œil à Jo Ann, d'abord !

    RépondreSupprimer
  3. Le paladin est-il un gigot?

    RépondreSupprimer