mardi 15 novembre 2011

Naoned, le retour

J'ai donc passé trois jours à Nantes après onze ans d'absence.
J'avais peur de la désillusion en confrontant la réalité à un souvenir quelque peu idéalisé de mes belles années de jeunesse. En fin de compte, j'ai trouvé la ville plutôt mieux que dans mes souvenirs. C'est donc toujours la meilleure ville du monde.

Sur les remparts du château des Ducs de Bretagne.

La Tempérance du tombeau de François II, ou la preuve qu'en 1507 à Nantes, on connaissait déjà le TARDIS (j'ai la conviction que c'est le Dixième Docteur qui y est passé, allez savoir pourquoi).

2 commentaires:

  1. J'espère que ta petite famille est quand même parvenue à entrer dans l'expo des machines folles pour voir l'éléphant...
    J'espérais te recroiser mais comme toujours, ça va trop vite aux Utos.

    RépondreSupprimer
  2. En fait, je suis partie comme une voleuse parce qu'ils avaient eu leurs places.
    J'ai traversé l'île de Nantes à pied et je suis arrivée au moment où l'éléphant s'ébranlait, juste à temps pour prendre quelques photos floues et à contrejour de mes plantigrades montant un pachyderme à moteur.

    RépondreSupprimer