lundi 23 janvier 2012

Rêveries en fantasy majeur

Ou mineur, allez savoir.
*poin-poin-poin-poiiiin*
Bon, bref. Je me suis livrée aujourd'hui à la plus inutile des activités : imaginer à quoi pourraient ressembler les couvertures des romans formant mon unique diptyque (toutes mes autres bafouilles étant des one-shots, la longue série, s'pas mon truc).
Inutile parce que même si je finis le second volet [1], même si je trouve un éditeur pour le tout [2], la probabilité est forte pour que je n'aie pas mon mot à dire.

Malgré tout, le crayon errait sur le papier et j'ai crobardé.
Les deux intrigues peuvent se lire indépendamment. Toutefois, le parcours des personnages marque des étapes similaires. D'une certaine façon, il arrive la même chose à Bodmaëlle et à Jébert... mais pas du tout, en fait. En outre, le miroir est une figure récurrente de l'ensemble.
D'où les constructions en miroir, mais qui ne se ressemblent pas (jour/nuit, tête baissée/tête levée, yeux fermés/yeux ouverts, etc.).

Or donc, ça ne sert à rien, mais je l'ai sorti.
Je peux retourner écrire.
Ou essayer.


[1] C'est laborieux.
[2] Ça risque d'être long.

4 commentaires:

  1. J'en déduis qu'il n'y a plus lieu de l'appeler FD2R ? Tant mieux, ça faisait vraiment produit de nettoyage.

    RépondreSupprimer
  2. Je vais continuer à parler de FD2R et FDM, parce que ces noms de code sont plus rapides à taper, et surtout, parce qu'un titre, ça se change.

    RépondreSupprimer
  3. J'approuve les idées & compositions.

    RépondreSupprimer