jeudi 19 janvier 2012

Swapping J'Oph the swapper

Non, ne partez pas en courant ! Cette note n'a pas pour but de faire l'apologie d'extensions du domaine conjugal que la morale réprouve (de moins en moins, apparemment).
Le swap dont il est question ici ne rapproche pas les corps. Il s'agit d'un échange de colis-surprise, très en vogue en ce moment chez les blogueuses créatives, mais pas que. Cette fois donc, la boucle est en train de se boucler entre filles gravitant de près ou de loin autour de la littérature imaginaire. Quoique absolument pas exclus du truc, les garçons ont décidé de ne pas s'en mêler.

Or donc, je viens de fermer mon colis.
On en reparlera quand la victime consentante destinataire l'aura reçu, histoire de préserver la surprise.

Pendant qu'on y est (1) : si vous connaissez un swap de printemps qui se monte, ça m'intéresse.
Pendant qu'on y est (2) : un point Oph à quiconque trouvera (et nommera dans les commentaires) la référence contenue dans le titre du billet.

4 commentaires:

  1. Surfing Jack the Surfer ?

    RépondreSupprimer
  2. Je ne donne pas de points aux anonymes, c'est trop facile !

    RépondreSupprimer
  3. Bon, bah je me dénonce alors ? Et je cite le nom complet pour le coup (je fredonne la chanson en boucle depuis tout à l'heure...)
    Mon nom d'état civil, c'est mister Surfing Boogie Victor Madison Jack. L'état civil, on s'en tape...

    RépondreSupprimer
  4. Respect.

    Pour faire la nique aux scouts pervers de la trop vieille Angleterre, we all move not' derrière !
    (purée, c'est vrai qu'elle reste, en plus)

    RépondreSupprimer