mardi 21 février 2012

Freaks' Squeele 5, Nanorigines (Florent Maudoux)

En voilà un cadeau d'anniversaire qui troue le squeele !
Me voyant lire cet ouvrage au matin du 12 février, de nombreux autres exposants de Zone Franche, soit m'ont félicitée pour mon bon goût, soit se sont rendu compte qu'il leur manquait le dernier tome de la série et ont décidé d'aller l'acheter au plus vite. C'est comme ça. Freaks' Squeele, ça plaît à tout le monde (sauf aux fâcheux).


Peu de temps après la spectaculaire crise du tome 4, un nouveau défi surgit pour les étudiants de la FEAH, sous la forme d'un projet de loi visant à réduire le nombre d'écoles de héros. Voici Chance, Ombre et Xiong Mao à la recherche de documents prouvant que leur université existe depuis plus de cinquante ans...
Quelques mois plus tard, le trio se réveille amnésique. Que s'est-il passé ?

Avec Nanorigines, Florent Maudoux casse sa narration. À la folle course-poursuite du tome précédent succède une intrigue basée sur une enquête, donc posée et riche en dialogues (ainsi qu'en flash-backs). Cette rupture n'est pas du goût de tout le monde. Certains fans avouent avoir bâillé lors de leur lecture.
Moi, c'est le contraire.
J'avais trouvé Succube Pizza trop survolté, trop linéaire peut-être aussi, après la parenthèse poétique du Tango de la Mort. Voir les jeunes héros déambuler dans des décors plus si familiers et cogiter sur ce qu'ils ont perdu, c'était exactement ce qu'il me fallait. Sans compter qu'Ombre passe le plus clair de son temps sous sa forme humaine, entraperçue le temps d'une poignée de cases dans les tomes précédents, et qu'en mode "hombre-lobo", il est bôôô !

La réussite graphique n'est plus à prouver, bien entendu, la situation des carnets couleurs vers le début du livre se justifiant cette fois par la présence d'un vêtement rouge.
Ce volume sera pour certains l'occasion d'être vraiment eux-mêmes, libérés par l'amnésie du poids de leurs devoirs respectifs. Et comme Florent Maudoux n'est pas du genre à négliger la parité, il y a de la famapoil et du mecapoil.
Avec plaisir, ma p'tite dame !

Nanorigines est aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur Chance et Ombre. Des hypothèses de fans, validées à mi-mot par l'auteur, se confirment quant au passé de la première. Quant au second, si na nature n'est pas vraiment élucidée, on dispose clairement de plus de billes à son sujet. C'est reparti pour un an de cogitation et d'échanges intenses.
En bonus, vous aurez droit aux vrais pouvoirs de Lynette, à un univers toujours aussi référencé (allant de films connus comme The big Lebowski à une crypto-référence au margoulin cinéaste hong-kongais Godfrey Ho) et à la réponse à la question que tout le monde se posait depuis le tome 3 : qu'est-ce qu'Ange, Claidheamor et Wang-Mu sont allés faire à l'étage en-dessous ?
Les créateurs de personnages originaux du tome 4 auront aussi le plaisir de voir leurs étudiants réapparaître à l'arrière-plan de certaines cases.

Bref, si vous me demandez mon avis, Freaks' Squeele, c'est génial. Surtout le tome 5.


Nanorigines (Freaks' Squeele tome 5)
Scénario, dessin et couleurs de Florent Maudoux
Éditions Ankama, label 619
15,90 euros

3 commentaires:

  1. Bien sûr que Godfrey Ho est un cinéaste ! Il a tourné des minutes entières de films, et en a fait des longs métrages !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis bien d'accord avec Athreeren et j'ajouterais même que c'est bien plus dur de faire un film avec 10 minutes de tournages originales qu'avec 5h c'est bien la preuveque Godfrey Ho est un vrai génie comme il n'en apparait qu'un par génération.

    RépondreSupprimer
  3. J'avais pas vu que la suite était sortie, merci ! J'adore cette série.
    J'en profite pour te dire que j'ai fait ma fiche de lecture pour Et pour quelques gigahertz... ici : http://castelplatypus.blogspot.com/2012/02/et-pour-quelques-gigahertz-de-plus.html Merci, et pour le bon moment de lecture, et pour la dédicace (elle est géniale).

    RépondreSupprimer