jeudi 29 mars 2012

Pimp my Diane

Deux ans après la première vague d'envois, Diane, mon roman fétiche, n'a toujours pas d'éditeur.
Non, ce n'est pas triste. C'est la vie.

Néanmoins, il y a des dates comme ça, qui font un choc quand on les voit passer. J'ai donc sorti la dernière version du manuscrit (qui datait de l'année dernière, hé oui, j'ai retouché le roman après l'avoir envoyé, on est bizarre ou on ne l'est pas) pour la relire.
Malgré toutes les retouches précédentes, il y avait encore du boulot dessus, à 99% sur la forme, heureusement.
Je viens donc de passer quelques heures dessus. Combien ? Je n'ai pas compté. En tout cas, j'ai précisé des descriptions, affiné des gestuelles, diversifié des tournures de phrase, éliminé des verbes faibles et snipé quelques adverbes. À l'issue de ce nouveau lifting, le manuscrit est passé de 461000 à 479000 signes (soit 80000 mots et des brouettes).

Dans la voiture, en rentrant, j'ai eu une illumination soudaine et ajouté un dixième morceau à la bande originale (officieuse) du roman : Your arms feel like home de 3 Doors Down. En particulier à cause de ce vers :
"I don't care if I lost everything that I have known"
Pas possible d'en dire plus puisque le passage qui va avec se situe à la fin !

La Diane nouvelle formule vient à l'instant de partir en quête d'une nouvelle maison. La lettre M étant réservée à une option que je me garde avec la complicité d'une personne de chez F, l'éditeur concerné s'est donc, sobrement, vu attribuer la lettre N.
La suite des événements sera à lire à l'endroit habituel.
Je ne cible pas d'autre éditeur dans l'immédiat, parce que je suis occupée sur d'autres chantiers. Mais en cas de nouvel échec, j'ai des chances d'y revenir.

3 commentaires:

  1. Pourquoi il faut éviter les adverbes ? J'ai jamais compris ça.

    RépondreSupprimer
  2. Ce qu'il faut éviter, c'est la surabondance d'adverbes en -ment, qui crée un effet de surcharge désagréable. Les adverbes en eux-mêmes ne me posent aucun problème, n'en déplaise aux ayatollahs de leur éradication systématique.

    RépondreSupprimer