dimanche 25 mars 2012

Rosny soit qui en mars y pense

À la recherche d'un titre pour cette note, je regardai au fond de l'abîme, et je crois bien que l'abîme me rendit mon regard. C'était assez effrayant.
Maintenant, songez que dans un roman, je fais la même chose avec les titres de chapitre. Et tremblez.

Bref !
L'information importante, la voici : les votes sont ouverts pour le prix Rosny aîné 2012.
"Depuis 1980, le prix Rosny aîné récompense des œuvres de science-fiction (romans et nouvelles) parues en langue française sur support papier au cours de l'année civile précédente."
Comme son petit frère le prix Merlin (qui récompense des textes de fantastique et de fantasy), le Rosny repose non pas sur l'avis d'un jury, mais sur les votes du public : par mail pour le premier tour, et sur place pour le second, lors de la Convention Française de Science-Fiction (qui aura lieu cette année à Semoy).

Qui succèdera aux Pilleurs d'Âmes de Laurent Whale côté roman, et à Suivre à travers le bleu cet éclair puis cette ombre de Timothée Rey côté nouvelle ?

J'ai une œuvre en lice dans chacune des deux catégories : le roman Et pour quelques gigahertz de plus..., et la nouvelle Une roue dentée sur l'oreiller.
Si vous les avez aimées, ne les oubliez pas au moment de choisir.
À vos marques, prêts... votez !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire