vendredi 2 mars 2012

Truc à la con du vendredi : clichétitude bis

On prend les mêmes et on recommence !
Après FD2R l'an dernier, c'est au tour de sa "suite" (les guillemets s'imposent quand on parle d'un roman qui n'a pas les mêmes personnages principaux et dont l'intrigue n'est presque pas liée à la première) de subir la moulinette des questions débiles "votre roman de fantasy est-il cliché ?"

Clichétitude du projet FDM en 75 questions :

1. Est-ce que rien ne se passe durant les cinquante premières pages ?
L'événement qui lance l'intrigue a lieu dès les premières lignes, cette fois. Pas d'exposition pendant un chapitre entier.

2. Est-ce que votre personnage principal est un jeune commis de ferme aux origines mystérieuses ?
Jébert en commis de ferme ? Par l'Ambeth... Ça ne colle pas du tout.

3. Est-ce que votre personnage principal est l’héritier du trône mais ne le sait pas ?
Il est l'héritier mais il le sait peut-être un peu trop bien, ce p'tit con (terme affectueux, n'allez pas vous méprendre, c'est un gentil garçon).

4. Est-ce que votre histoire porte sur une jeune personne qui devient adulte, gagne un grand pouvoir et défait le grand méchant pas beau ?
Encore plus que FD2R, FDM relève de la thématique "apprentissage", dans le plus pur style "coming of age". Il n'y a ni méchant à vaincre ni véritable gain de pouvoir, mais oui, une jeune personne devient adulte, ça, c'est sûr.

5. Est-ce que votre histoire narre une quête pour un objet magique qui va sauver le monde ?
Non.

6. Ou alors à propos d’un objet qui va détruire le monde ?
Non.

7. Est-ce que votre histoire se déroule autour d’une prophétie parlant de l’Elu qui sauvera le monde, tous les gentils clampins et les gentilles forces du Bien ?
Si un jour j'écris une histoire comme ça, par pitié, flinguez-moi.

8. Est-ce que votre roman contient un personnage dont le seul rôle est d’apparaître au hasard et de donner des informations ?
J'ai veillé à ce que les personnages qui donnent des informations au héros aient aussi un autre rôle à jouer dans l'intrigue.

9. Est-ce que votre roman contient un personnage qui est en réalité un Dieu déguisé ?
Non. En terre monothéiste, ça la ficherait mal (l'Ambeth n'est pas parmi nous, les enfants).

10. Est-ce que le grand méchant pas beau est en vérité le père du personnage principal ?
Non.

11. Est-ce que le roi de votre monde est un gentil roi abuse par un méchant magicien ?
La baronne n'est abusée par personne. C'est en toute connaissance de cause qu'elle délègue la gestion de la baronnie à son époux, et sait monter au créneau quand il le faut.

12. Est ce que le terme “magicien distrait” décrit un de vos personnage ?
Non.

13. Pareil pour « un guerrier puissant, au coeur tendre mais un rien limité sur le plan intellectuel » ?
Non.

14. Pareil pour « un sage, aux grandes connaissances, mystique qui refuse de donner des indications sur le déroulement de l’histoire pour des raisons personnelles et mystérieuses » ?
Non. Le type qui en sait le plus est tout sauf un sage mystique (plutôt un accro au jeu pas tout à fait repenti, et très taquin), et dès qu'il comprend ce qu'il se trame, il l'explique aux autres parce qu'il a besoin de leur aide.

15. Est-ce que les personnages féminins de votre roman passent beaucoup de temps à se faire du mouron sur leur apparence physique, surtout quand le personnage principal traîne dans le coin ?
Étonnamment (sachant que le héros est héritier du trône, encore célibataire et plutôt joli garçon), non.

16. Est-ce qu’un personnage féminin est uniquement là pour être capturé et secouru ?
Non.

17. Est-ce qu’un personnage féminin n’existe que pour incarner les idéaux féministes ?
Non plus.

18. Est-ce que les termes « une aide cuisinière plus confortable avec une poêle à frire qu’une épée » décrit un de vos personnages féminins ?
Si on enlève "aide", ça décrit très bien Irini. Mais elle est encore plus douée avec des pinceaux qu'avec une marmite.

19. Est-ce que les termes « une guerrière plus confortable avec une épée qu’une poêle à frire » décrit un de vos personnages féminins ?
Oui, la même que dans FD2R.

20. Est-ce qu’un personnage de votre roman est parfaitement décrit avec les termes « un nain renfrogné » ?
Non.

21. Même chose pour “un demi-elfe déchiré entre son héritage humain et son héritage elfe » ?
L'Ambeth m'en garde.

22. Avez-vous fait en sorte que les elfes et les nains soient amis, juste pour faire différent ?
Vu qu'il n'y a ni elfes ni nains...

23. Est-ce que tous les personnages d’une taille inférieure à 4 pieds sont uniquement là pour le comique ?
Il n'y a pas de personnages de cette taille.

24. Pensez-vous que les deux seules utilisations d‘un bateau sont le piratage et la pêche ?
Non.

25. Ignorez-vous quand la machine à faire des bottes de paille a été inventée ?
Oui. J'ai bien compris qu'il s'agissait de piéger ceux qui mettent en scène des bottes de paille, et ça tombe bien, je n'en ai toujours pas.

26. Est-ce que vous avez dessiné une carte pour votre roman qui indique des lieux tels que « Les Terres Maudites », « La Forêt de la Peur », « Le Désert de la Désolation », « Les Toilettes de Nev » ou n’importe quoi qui contient « de la Ruine » ?
Non. J'ai même abandonné en cours de route la carte que j'avais commencée : pas besoin, cette fois-ci.

27. Est-ce que votre roman comprend un prologue incompréhensible tant que nous n’avons pas lu tout le livre, et encore ?
Non, pas de prologue.

28. Est-ce le premier tome d’une trilogie ?
Non, c'est le second volet d'un diptyque.

29. Voire de 5 ou 10 tomes ?
Non.

30. Est-ce que votre livre est plus épais que l’annuaire (pages jaunes et pages blanches) de Paris ?
Non. Il fera dans les 450 à 500 ksec, comme son grand frère.

31. Est-ce que rien ne se passe dans le précédent livre que vous avez écrit, mais que vous pensez que vous être encore très loin de finir votre « histoire » et que cela nécessite un grand nombre de séquelles ?
Non.

32. Est-ce que vous écrivez des préquelles à votre série de livres, même si celle-ci n’est pas encore finie ?
Non.

33. Est-ce que votre nom est Robert Jordan et que vous avez menti comme un arracheur de dents pour allez aussi loin ?
Il a des seins, Robert Jordan ?

34. Est-ce que votre livre est basé sur vos parties de jeu de rôle avec vos amis ?
Non.

35. Est-ce que votre roman contient des personnages transportés du monde réel vers un monde fantasy ?
Non.

36. Est-ce que certains de vos personnages principaux ont une apostrophe ou un tiret dans leur nom ?
Non. Mais ma remarque de la dernière fois tient toujours.

37. Est-ce que certains de vos personnages ont un nom de plus de trois syllabes ?
Puisque Bodmaëlle revient avec ses quatre syllabes, fatalement, oui.

38. Est-ce que vous ne voyez rien d’anormal à avoir deux personnages venant du même petit village appelés "Tim Umber" et "Belthusalanthalus al'Grinsok" ?
Si. Je fais très attention à ça, et aussi aux différences d'usage de prénoms entre les classes sociales.

39. Est-ce que votre roman contient des orcs, des elfes, des nains ou des hobbits ?
Non.

40. Pareil pour des “orkens” et “Nahins” ?
Non plus.

41. Est-ce que vous avez une race qui commence par « demi- » ?
Non.

42. A n’importe quel moment de votre histoire, est-ce que les personnages principaux prennent un raccourci à travers d’anciennes mines naines ?
Non.

43. Est-ce que vous écrivez vos chaînes de batailles après les avoir jouées dans votre RPG favori ?
Non.

44. Est-ce que vous avez créez les fiches de personnages de tous vos personnages principaux dans votre RPG favoris ?
Non.

45. Est-ce que vous faites des piges pour Wizards of the Coast ?
Non (ils ne m'ont toujours pas contactée depuis l'an dernier).

46. Est-ce que des tavernes existent dans votre livre uniquement pour que vos personnages puissent s’y bagarrer ?
Non. Toujours pas de bagarre de taverne.

47. Est-ce que vous pensez savoir comment le féodalisme marchait alors qu’en vérité, vous n’y connaissez rien ?
Consciente de mes faiblesses, j'évite d'entrer dans les systèmes féodaux. Allez, un demi-point pour faire plaisir à l'auteur du test.

48. Est-ce que vos personnages passent une quantité de temps démesurée à voyager d’un endroit à un autre ?
Pas cette fois, haha ! La quasi-totalité de l'intrigue se passe autour d'une même ville, pour que je passe moins de temps à faire des calculs d'apothicaire sur ma carte.

49. Est-ce que l’un de vos personnages principaux pourrait dire aux autres quelque chose qui pourrait vraiment les aider dans leur quête mais qui ne le fait pas rien que ne pas gâcher l’intrigue ?
Non.

50. Est-ce que vos utilisateurs de magie lancent des sorts facilement identifiables en tant que « boule de feu » et « éclair » ?
Non.

51. Avez-vous déjà utilisé le terme « mana » dans votre roman ?
Non.

52. Avez-vous jamais utiliser le terme «armure de plates » dans votre roman ?
Non.

53. Les Cieux aient pitié de vous, utilisez-vous le terme “points de vie” dans votre ouvrage ?
Non.

54. Ne réalisez-vous pas combien l’or pèse en vérité ?
Lourd. Mais on s'en fiche, personne ne transporte de caisse d'or.

55. Pensez-vous que les chevaux peuvent galoper toute la journée sans se reposer ?
Non, mais un scaloptère peut voler longtemps, ça compense.

56. Est-ce que, dans votre roman, un personnage se bat pendant deux heures en armure de plates complète, chevauche pendant 4 heures puis fait délicatement l’amour à une servante consentante dans la même journée ?
Les pluveurs ont une bonne forme physique, mais pas à ce point.

57. Est-ce que votre personnage principal a un marteau, une hache, une lance ou toute autre arme magique qui revient automatiquement quand il la lance ?
Si seulement son arme pouvait revenir...

58. Est-ce que dans votre roman quelqu’un plante une personne avec un cimeterre ?
Non.

59. Est-ce que quelqu’un plante une personne portant une armure de plates ?
Non.

60. Pensez-vous que les épées pèsent 10 livres ou plus ?
D'autant moins que dans cette région, il y a belle lurette qu'on est passé à la rapière.

61. Est-ce que le héros tombe amoureux d’une femme inaccessible, qu’il atteindra plus tard ?
Clairement non.

62. Est-ce qu’une large partie de l’humour de votre roman consiste en des jeux de mots ?
Non.

63. Est ce que votre héros est capable de résister à plusieurs coups de l’équivalent fantasy d’un marteau de 10 livres mais est quand même menacé par une frêle donzelle avec une dague ?
Non.

64. Pensez-vous qu’il faut, habituellement, plus d’une flèche en pleine poitrine pour tuer un homme ?
Non. De même qu'un seul coup de pelle sur la tête peut tuer aussi.

65. Ne réalisez-vous pas qu’il faut des heures pour faire un bon ragoût, ce qui en fait un mauvais choix pour un repas « sur la route » ?
Je le réalise tellement que le plat phare de l'auberge commence à se préparer la veille, et qu'on frise la crise diplomatique quand Irini oublie de faire tremper les haricots.

66. Avez-vous des barbares nomades, vivants dans la toundra, et consommant barils sur barils de d’hydromel ?
Non.

67. Pensez-vous qu’hydromel est juste un joli mot pour remplacer bière ?
J'ai de l'hydromel, je connais bien la différence. Hélas, pas de chouchen pour rêver de Gloire.

68. Est-ce que votre histoire implique un certain nombre de races différentes ayant toutes exactement un roi, un pays et une religion ?
Non. On est toujours chez les humains, avec une nouvelle religion monothéiste dans une zone politiquement compliquée. Côté Forces/Dorés, il n'y a pas d'unité politique non plus.

69. Est-ce que la guilde des voleurs est l’organisation la mieux organisée et comptant le plus de monde dans votre monde ?
Toujours pas de guilde des voleurs.

70. Est-ce que le grand vilain pas beau punit les erreurs insignifiantes par la mort ?
Il n'y a même pas de grand méchant ici.

71. Est-ce que votre histoire raconte les aventures d’une équipe de guerriers de top niveau qui prennent en chemin un barde nul en combat mais qui joue du luth ?
Non.

72. Est-ce que le « Commun » est la langue officielle de votre monde ?
Toujours pas.

73. Est-ce que la campagne de votre monde regorge de tombes et de cimetières remplis d’anciens objets magiques que personne n’a pensé à voler durant tous ces siècles ?
Non.

74. Est-ce que votre livre est, de façon basique, une réécriture du Seigneur des Anneaux ?
J'espère bien que non.

75. Relisez cette question et répondez franchement.
Définitivement non.


Bilan :
0,5 point pour les questions 3, 4, 47.
1 point pour les questions 18, 19, 25, 37.
Degré total de clichétitude de FDM = 5,5/75.

1 commentaire:

  1. "31. Est-ce que rien ne se passe dans le précédent livre que vous avez écrit, mais que vous pensez que vous être encore très loin de finir votre « histoire » et que cela nécessite un grand nombre de séquelles ?"
    Si un bouquin a besoin de séquelles pour être complet, c'est une biographie, ou une œuvre vraiment très dangereuse...

    "des préquelles"
    Des quoi? Des prologues?

    RépondreSupprimer