mardi 24 avril 2012

Politiquement vôtre

En ce moment, difficile d'échapper à l'élection présidentielle française. On en trouve des morceaux partout, sur les forums, sur les blogs, sans parler des réseaux sociaux où j'ai usé massivement de la fonction "ignorer" pour éviter d'avoir, à une époque, une info sur deux qui relevait du militantisme en faveur de l'un ou l'autre candidat.
Bref, de la politique partout. Sauf ici.

Quand on se revendique "0% matière grise", en effet, on n'a pas à évoquer ses opinions en matière de chose publique, d'autant que je suis discrète à ce sujet en général : je crois bien n'avoir dit à personne pour qui j'ai voté dimanche dernier.


J'ai voté, pourtant. Ma voix est allée au candidat dont le programme correspondait le mieux à mon analyse de la situation actuelle du pays et des orientations à prendre. 100% matière grise, pour le coup : l'amour rend aveugle.
Je porte à l'ensemble de cette élection un intérêt très intellectuel et émotionnellement détaché, à vrai dire. Je ne l'ai pas fait exprès, mais c'est aussi bien.
En effet, ne pas prendre l'enjeu trop à cœur permet d'éviter de se rendre malade quand le résultat ne va pas dans le sens que l'on voudrait. Dans mon cas, puisque j'ai dépouillé, quand il m'a fallu reporter beaucoup trop souvent un nom que je n'aimais pas.

Et bien entendu, ça me permet aussi de continuer, le cœur léger, à ne pas m'étaler sur ma vision du monde, des gens, de la France. Il y en a bien assez en filigrane ici et ailleurs (voire écrit noir sur blanc ailleurs).

Un seul impératif : votez si vous le pouvez. Pour qui vous voulez. Mais votez, les gens.

5 commentaires:

  1. Je ne peux que plussoyer, votez les gens!!!

    RépondreSupprimer
  2. Voter est un devoir, mais nous avons le droit de ne pas en bouffer matin midi et soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien pour ça qu'on ne fait pas de politique ici : ça repose.

      Supprimer
  3. J'aurais bien voulu voter.
    Mais ch'uis du pays d'à-côté.
    Désolée.
    (Vraiment)

    RépondreSupprimer