dimanche 27 janvier 2013

Léa, elle fait pas de la politique...

... mais moi si, quand même, un peu.
Pas trop. Pas au point de m'encarter dans un parti ou de produire consciemment de la littérature engagée. Mais quand on fait partie d'une société, il y a toujours des moments où l'on regarde au-delà de son nombril. Surtout ces dernières semaines.

Sur les réseaux sociaux, je suis restée discrète, parce que contrairement à pas mal de monde, je conçois tout à fait qu'en ayant un certain système de valeurs et en suivant un certain schéma de pensée, on puisse s'opposer à l'ouverture du mariage sans être un salopard d'homophobe qui voue les pédés au bûcher. Je sais que c'est le cas de certains de mes amis. J'ai donc évité de spammer mon mur avec des partages politiques, par respect pour leurs opinions.
Aujourd'hui, comme beaucoup d'autres personnes, j'ai néanmoins tenu à exprimer les miennes.


J'étais là, vers la tête du cortège qui a pris l'itinéraire bis. Et j'ai même dansé sur du Britney Spears. Ça ne m'arrivera pas souvent.

Fin de la parenthèse politique. Quel que soit votre bord dans ce débat, je vous invite à continuer de me respecter.

3 commentaires:

  1. "Quel que soit votre bord dans ce débat, je vous invite à continuer de me respecter."
    Après avoir dansé sur du Britney Spears ? Tu en demandes beaucoup.

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas ma faute, quand la musique est forte, je danse !

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que dernièrement j'ai ragé pas mal devant le déballage politique sur FB...
    Merci de ne pas y avoir participé, ça repose un peu ^^
    Pour le coup, je te pardonne pour Britney XD

    RépondreSupprimer