dimanche 8 septembre 2013

Flash-fiction : ce jour-là

Ça faisait un bail...
Éric Nieudan a remis sur le tapis son fameux défi "5 minutes pour rédiger un texte à partir d'une image". Bien entendu, je me suis jetée dessus en mode "je n'avais pas que ça à faire, mais tant pis".

Voici l'image :

Et voici mon texte, rédigé en 5 minutes chrono et pas du tout retouché, conformément à la règle :
Ils étaient cent mille, ou peut-être un million. Tous uniques, tous pareils. Difficile à dire. Le souvenir me fait défaut, un peu comme tous les autres, après ce qui s'est passé. Le gaz, les radiations, je ne sais plus lequel m'a le plus endommagé le cerveau. Maintenant que vous me montrez cette image, je n'ai qu'une certitude : ce qui a fait de moi ce demi-humain que vous voyez, eux tentaient d'y échapper. D'où la fuite. D'où les masques. À cette distance, les oculaires paraissent opaques, mais moi, je vous jure que je vois leurs yeux à travers. Des yeux pleins d'espoir, surtout chez les plus jeunes. Celui avec le vélo me dit quelque chose. Je crois que c'était mon cousin. Peut-être. Ou pas, fichu cerveau en marmelade !
Quoi, les drapeaux ? Ce sont des bannières, bien sûr ! Il doit même y avoir quelques totems qui traînent. Toutes les compagnies étaient rassemblées ce jour-là, et sur une vieille photo en noir et blanc, moi, un des plus touchés parmi les survivants, je devrais vous dire lesquelles figuraient sur l'image ?
Eh bien non. Je n'en sais rien. J'avais même réussi à l'oublier, avant votre fâcheuse intervention.
Le jour où le monde éradiqua les scouts.
Je suis fière de moi : ce coup-ci, j'ai réussi à me retenir de caser "Are you my mummy?".

1 commentaire:

  1. Oh j'adore faire ça, mais j'ai perdu mes dealers d'images et c'est nettement moins amusant quand on les choisit nous-mêmes x)

    Pauvres petits scouts, n'empêche !

    RépondreSupprimer