jeudi 31 octobre 2013

Le passé qui nous hante dans la joie

Ce soir, c'est Halloween. Et ça tombe bien, j'ai justement retrouvé quelques dessins datant d'un lointain passé (l'automne 2000), des fantômes idéaux pour l'occasion.
Le tout dans un polycopié vintage sur les réseaux informatiques.

Les trois croquis représentent des personnages que j'avais en tête à l'époque. Le style me fait bondir, entre erreurs de proportions et membres beaucoup trop squelettiques, mais voilà, tant pis. J'ai évolué. Ça, au moins, c'est positif.

Galmonn Terris Alma.
Contrairement aux apparences, l'idée n'était pas d'avoir une elfe vampire (je n'ai jamais poussé la grosbill-attitude à ce point), mais une humanoïde avec quelques traits félins, vivant sur une planète où les gens présentent des mutations rigolotes. Les griffes font partie du lot. Je suis juste incapable de les dessiner correctement, donc l'esquisse d'Alma se termine sur une manche vide que j'ai coupée au scan.

Tuli Greenwood.
Elle, c'est un loup-garou, et aussi une "métisse qui a hérité des cheveux du bon parent" selon la terminologie de Ben Aaronovitch. De beaux cheveux lisses comme ça, Tuli en est fière. Elle les a donc laissés pousser jusqu'à une longueur que je n'espère plus atteindre un jour, ma chevelure m'ayant clairement signifié qu'elle avait atteint son maximum.
Aux dernières nouvelles, je n'avais pas intégré ce personnage dans le monde de L'Ouroboros d'argent. Je pourrais, pourtant. Il n'y a aucune incompatibilité.
Tiens, c'est peut-être une idée.

Ludy Markova
C'est un de mes plus anciens personnages, et aussi un vampire de synthèse (moins costauds, mais aussi un peu moins fragiles que les vrais). J'ai des projets pour elle, mais dans un rôle secondaire, parce que je ne l'imagine plus sur le devant de la scène.
Quant au costume de Mère Noël, je ne sais plus du tout pourquoi je l'en ai affublée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire