vendredi 15 novembre 2013

NaNo 2013 [4]

Où l'on continue à écrire, tout en se rendant compte qu'une bonne partie de ce début devra être élaguée si on ne veut pas endormir les lecteurs.

Jocelyn se remit en marche vers la sortie. Lisha le suivit jusqu’à la porte, devant laquelle il s’immobilisa, les yeux dans le vague.
« Contrairement à toi, poursuivit-il, j’ai des souvenirs d’avant notre adoption, assez pour n’avoir aucune envie de les retrouver. Pourtant, ils ont voulu voir d’eux-mêmes ce que j’étais devenu. Je les ai éconduits. J’ai clamé que je n’étais plus leur fils.
— Et que s’est-il passé ?
— Ils sont partis furieux. »

« Vous le découvrirez bien assez tôt. »
Aucun officier digne de ce nom n’appréciait de se faire narguer par un criminel à peine adulte, dont la voix n’avait pas fini d’assimiler la mue et dont les formules mystérieuses perdaient toute leur aura pour devenir simplement énervantes. Narcisse adressa un regard appuyé à Gabriel Macey. Celui-ci hocha la tête et fit basculer la chaise en arrière. Incapable de bien gérer sa chute avec les liens qui entravaient ses poignets, le garçon se cogna la tête sur le parquet avec un petit cri.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire