lundi 27 janvier 2014

Ce vieil ennemi

Combattre à la loyale, ça n'a jamais été ton fort. Ninja plutôt que samouraï, tu prends les chemins de traverse, les portes dérobées, tu attaques quand on ne te regarde pas, et, le temps que l'adversaire réagisse, il est déjà en position de faiblesse. Saleté.
On peut me reprocher beaucoup de choses, mais je suis honnête. Saborder les autres en traître, c'est une méthode à laquelle je ne me ferai jamais.

Va t'étonner, avec de pareilles habitudes, d'avoir gagné si souvent ces duels si mal équilibrés ! D'autant qu'un peu d'imprudence, un brin de politique de l'autruche, toute temporisation t'est favorable, fatalement. Un coup de plus pour toi sur l'échiquier.
Saleté.

Ton prochain challenger t'a vu venir, heureusement. Il est prêt. Il fourbit ses armes. C'est quelqu'un qui en a vu d'autres et qui n'a pas l'intention de se laisser impressionner, même par un champion comme toi.
Même par une saleté de crabe.
Et j'espère bien qu'il te vaincra, au nom de tous les autres, ceux que tu nous a déjà ôtés. Pour regarder devant lui et se dire que, non, ce n'est pas encore aujourd'hui qu'on l'arrêtera.

Parce que je ne suis pas, mais alors, vraiment pas prête à le perdre.

5 commentaires:

  1. Réponses
    1. Non, ma vie.
      Ce texte n'est pas une fiction.

      Supprimer
  2. Crabe ?... chez moi, c'est le surnom qu'on donne aux cancers... :(
    (si c'est bien ce que je saisis, j'aurais préféré que ce soit une fiction)

    RépondreSupprimer
  3. Oh mince ! Désolée ! éè *part se cacher*

    RépondreSupprimer