jeudi 17 avril 2014

Montagnes russes

J'ai travaillé La dernière fée de Bourbon, mon dernier roman en date, en fonction des retours du lecteur-test, et il y a un directeur de collection qui l'attend.
Mais je peine à entrer dans la novella que je suis censée écrire à la suite, qui n'a toujours pas de nom et dont l'intrigue reste embryonnaire.
Mais je devrais pouvoir annoncer très prochainement la sortie de ma prochaine nouvelle en fanzine.
En parlant de nouvelle, j'en avais une qui devait paraître dans une anthologie chez Argemmios, sauf que, c'est ballot, Argemmios ferme...
Heureusement, l'anthologie devrait paraître quand même, chez un autre éditeur.


Pendant ce temps, Elvis, un des chats que j'ai en accueil, multiplie les saletés, du genre caca à moins d'un mètre de la litière, et ma santé mentale en pâtit...
Mais c'est bientôt terminé puisque je me sépare de lui samedi, en vue de son adoption.
Sauf qu'en fin de compte, son adorable sœur Scarlett, à laquelle j'ai eu la faiblesse de beaucoup m'attacher, part avec lui et que ça me brise le cœur.
Ce n'est pas si grave : il me restera leur maman, Bunny.
Enfin... façon de parler. Bunny est une sauvageonne, toujours intouchable, alors qu'elle est à la maison depuis un mois.
Mais bon, la vie est belle, on a réservé un gîte pour les vacances d'été, c'est magnifique.
Ça m'aidera peut-être à oublier que je me suis encore fait flasher pour excès de vitesse.

Et ainsi de suite.
Tu les sens, les montagnes russes émotionnelles ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire