lundi 17 novembre 2014

NaNoWriMo 2014 (3)

J'avance toujours sur le NaNoWriMo de l'année.
Rappel du principe : 50000 mots minimum à écrire en 30 jours maximum, le tout constituant le premier jet d'un roman. Cette année, j'écris la suite de L'Ouroboros d'argent.
 
Mon objectif du jour est d'arriver aux 35000 mots avant que minuit ne sonne. J'essaie d'atteindre l'objectif avant le 30, parce que j'ai des choses à faire ensuite.
 
Pour marquer mon avancée et me donner du courage, je publie ici deux petits extraits :
 
Elle sentait les gaz d’échappement, la sueur rancie au fond des métros, la charcuterie et le fromage fondu. Respirer son odeur suffisait à retracer son parcours dans la rue et les transports, et à deviner ce qu’elle avait mangé. Les traces infimes d’autres personnes marquaient ses vêtements par endroits, là où elle les avait frôlées. Une main dans le cou du garou, elle consulta son téléphone portable, comme elle le faisait si souvent depuis qu’elle possédait celui-ci, doté d’un gros écran et avec lequel elle avait l’air de pouvoir tout faire, mais pas beaucoup téléphoner.
 
Malgré ses conseils, le garçon respirait de plus en plus fort dans le téléphone. Il avait beau être techniquement un adulte, il lui manquait l’expérience de la vie qui permettait aux humains de prendre du recul par rapport aux événements. Il devait être aussi paniqué que l’étaient les enfants de l’école, quand ceux-ci venaient de prendre la mesure de leur dernière grosse bêtise et croyaient que le monde s’écroulait.
Oui, mais le monde était vraiment en train de s’effriter sous ses pieds.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire