dimanche 14 décembre 2014

Mon mariage en froufroutant, 2/2 : le marié, l'univers et tout le reste

Le marié (et fils)

Nombreuses sont les filles qui rêvent longtemps de leur robe de mariée.
Au final, cependant, j'ai épousé un homme, pas une robe. Partant de là, il était hors de question que les gens n'aient d'yeux que pour moi. Nours n'ayant pas très envie de passer des heures et des heures à préparer son costume, il m'a laissé cette tâche.
Du coup, j'ai bossé pour un binôme : le père et le fils.


Pour Poussin, on a fait simple : pantalon et chemise de chez C&A.
Pour Nours, en revanche, il fallait du plus spectaculaire.

J'ai trouvé la veste qui allait bien sur eBay, dans la boutique Altered Ego Costumes. Brocart noir, faux boutons, belle amplitude, elle était juste parfaite.
Le veston et la chemise à jabot ont été achetés à la boutique anglaise The Dark Angel Company. Gros avantage côté gilet : ils faisaient le même pour enfant. Le père et le fils ont ainsi pu être assortis. Pour la chemise, en revanche, le format hors norme de Nours nous a obligés à faire faire la bête sur mesure.
Mais il avait une sacrée classe avec.


Pour qu'il soit aussi beau en bas qu'en haut, on lui a trouvé un pantalon en velours avec une braguette lacée du plus bel effet, ainsi qu'une ceinture à boucle triskell. Tout ça sur d'obscures boutiques en ligne dont le nom s'est perdu dans les limbes de l'histoire.
On ajoute, aux pieds des bottes de chez SCA Boots, sur la tête un beau ruban de velours bordeaux pour tenir la queue de cheval, et voilà notre marié aussi remarquable que sa jeune épouse.


Les alliances

Nours et moi sommes des gens très contrariants : nous voulions avoir les mêmes alliances, que celles-ci ne soient pas de simples joncs, et nous n'avions aucune intention de dépenser des milles et des cents dedans. Exit donc la solution "joailliers parisiens".
Comme pour ma parure, nous nous sommes retrouvés chez des bijoutiers écossais, Baxters Jewellers. Alliances celtiques à petit prix, bonjour ! Mention spéciale au contact avec John Baxter, super sympa.
Nous voici assortis pour la vie (ou du moins, jusqu'à nouvel ordre).


Les figurines

C'est du fait maison.
Profitant d'une nuit où mon promis découchait (sous prétexte d'une soirée LAN avec des copains), j'ai passé quelques heures à torturer mes pâtes à modeler à cuire. Résultat : cette figurine à nos effigies, qui a orné le gâteau (en forme de château-fort, forcément) et trône désormais dans une vitrine à la maison.


Les faire-parts

Grand luxe et joie profonde : Philippe Cardona et Florence Torta ont accepté de réaliser l'illustration.
Je me suis ensuite chargée de la mise en page et de l'impression.

Et aussi...

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir Belyscendre qui chante à son mariage. Merci encore !


En fait, mon plus gros regret concernant cette journée, c'est que ça s'est passé tellement vite, j'ai tellement stressé, que mon cerveau a oublié d'enregistrer. Heureusement, il reste les photos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire