mardi 26 mai 2015

Geekopolis surprise

À la base, je n'avais pas prévu d'aller à Geekopolis cette année. La vapeur s'est inversée la semaine d'avant, entre une invitation qui sautait et une qui arrivait, celle du Mago (mais si, le chanteur du génial groupe de rock zombie Magoyond !). J'ai acheté mes places le jour même, et pour la peine, j'ai emmené Poussin avec moi.

Petit Poussin est quand même sacrément grand.

Le concept de Geekopolis, qui répartit la culture geek entre cinq "villages" (Teklab, Little Tokyo, Avalon, Metropolis et Nautilus), est un excellent moyen de casser l'effet d'échelle. À aucun moment on n'a l'impression d'arpenter un gros salon type Paris Manga, mais plutôt cinq petits, auxquels il convient d'ajouter les salles d'activité installées à part.
Ça bouge, beaucoup. Le ratio animations/expo-vente est clairement plus élevé que dans la plupart des festivals.

Bien entendu, j'ai quand même mis la main au portefeuille. C'était prévu. Un fanzine, des goodies, et pour le goûter, les inévitables cupcakes rigolos de chez Paint Cakes (bien meilleurs en formule aux fruits qu'en version vanille ou chocolat que je trouve un peu fadasses).

Il y avait du monde, plein de connaissances. La plupart des gens, je les ai à peine croisés, quelques phrases glissées entre un bonjour et un au revoir, comme trop souvent. Mais c'est toujours mieux que de ne pas se voir du tout.

Et puis j'ai rapidement appris que ma présence allait être mise à contribution, un peu plus que prévu : Lili la guerrière, qui devait participer au concert de Magoyond en fin de journée, ne pouvait pas venir. J'ai donc joué les backups de Lili. Ça va, la scène ne me fait pas peur, et puis ce n'était pas la première fois.
Avec tout ça, en fin de set, la version de Sauvez les rôlistes a été encore plus chaotique que d'habitude, entre personnes qui n'avaient absolument pas répété le truc ensemble !


Mais tant pis pour les petits couacs techniques : l'ambiance y était et tout le monde avait l'air content, à commencer par moi.
"Tu t'es bien défoulée, Maman !" a commenté Poussin, provoquant la grande hilarité de Dame Gaea et du Chevalier Meuhmeuh qui étaient à côté de lui.


Oui, fils. Ta mère s'est défoulée. Et si tu n'es pas content, c'est pareil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire