jeudi 30 juillet 2015

Écrire en juilletiste

J'aime bien juillet, en général. Côté bureau, la charge de travail un peu plus légère permet de consacrer plus de puissance cérébrale à mes activités créatives. En plus, les journées sont longues et le temps très agréable.
Cette année, hélas, ça s'est passé un peu différemment.
Entre les catastrophes professionnelles qui ont bouleversé le calendrier, et mon conjoint qui s'est retrouvé en déplacement à l'étranger pendant deux semaines, tout n'a pas précisément été rose bonbon. Mes espoirs en matière d'écriture en ont un peu pâti.
Mais pas trop.


  • En juillet, le fichier de La dernière fée de Bourbon a été finalisé, malgré un petit coup de chaud quand j'ai repéré au dernier moment une absurdité scientifique dans le texte. Heureusement, c'était réparable.
  • En juillet également, j'ai terminé le premier jet du projet top-secret, et effectué avec le co-auteur une première passe de réécriture. Nous passerons la deuxième couche en août, après quoi nous rendrons notre copie à l'éditrice.
  • En juillet enfin, j'ai entamé la rédaction du tome 3 de la série Ana l'Étoilée. Pour l'instant, au chapitre 4, l'intrigue n'est guère avancée, mais j'ai tenu avant tout à créer du rythme et du suspense, donc à l'issue de deux-trois scènes d'action, Ana et Jayesh sont sur le barrage de la baie de Cardiff, à se demander ce qui se passe et à n'avoir qu'une seule option pour tirer les choses au clair : aller de l'avant.

En congés, j'écris moins et je lis davantage. Il est donc peu probable que mes héros avancent beaucoup au cours des semaines à venir. En revanche, j'aurai fait le plein d'histoires écrites par mes camarades, voire par des inconnus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire