vendredi 28 août 2015

Lammily Dallas Multipass

Y'a pas. Étre ingénieur informaticien, écrivain, photomanipulatrice occasionnelle, mère de famille et nounou pour chat, ça ne me suffisait pas. Il a fallu que j'ajoute une nouvelle activité.
Ça ne date pas d'hier puisque j'ai lancé le truc au mois de mai, mais voilà :

Le savions-tu ?
Ton Oph a une boutique Etsy dédiée aux vêtements et accessoires pour poupée mannequin !

(clico clico)

Comment est-ce que j'en suis arrivée là ?
Tout a commencé fin 2014, comme je l'expliquais dans une note précédente.
J'ai eu le coup de foudre pour la poupée Lammily, conçue à partir des proportions d'une jeune Américaine moyenne, et destinée à montrer qu'on peut vendre du rêve sans arborer les mensurations surréalistes d'une Barbie. C'est super, en plus, sa fonction ("aimez-vous, vous êtes formidable") est raccord avec mon article récent sur la beauté.
 
Bref, j'ai voulu habiller l'exemplaire de la maison (prénommée Ellia par ma fille). Et peu à peu, j'ai pris du level en couture.

 
Quand je me suis lancée dans la création d'un kimono, ça a intéressé plein d'autres fans de Lammily, et je me suis donc mise à coudre des tenues pour les vendre. Etsy me semblait être la meilleure plate-forme pour installer la boutique.
 
Voilà comment je me retrouve, aujourd'hui, à la tête d'un micro-business de vêtements pour poupée qui me rapporte... juste assez pour racheter du tissu. Je n'ai pas la fibre commerçante, pas assez besoin d'argent pour monter les prix, et pas assez de compétences pour justifier de vendre plus cher mes créations.
 
 
En ce moment, je m'interdis de racheter du tissu avant d'avoir fait baisser la pile de chutes non terminées.
Et tout ça, ma bonne dame, c'est la faute de Lammily. Vilaine Lammily.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire